A lire aussi

27-03-2017 10:04

Maroc-Espagne : El Othmani déclare sa flamme à l’Espagne

Dans un entretien accordé au journal en ligne correodiplomatico.com, le nouveau chef de…
Rejoignez nous sur :
Monde

La Corée du Nord a tiré ce lundi quatre missiles à partir de sa base de Tongchang-ri, près de la frontière avec la Chine, dont trois sont tombés à environ 300 km des côtes japonaises, ont annoncé la Corée du Sud et le Japon.

Les missiles se sont abîmés en mer du Japon, au large de la côte orientale de la péninsule, a précisé l'armée sud-coréenne en évoquant des fusées d'une portée d'environ 1.000 km et d'une altitude maximale de 260 km. Il ne s'agissait probablement pas de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), a-t-elle dit.

«La Corée du Sud et les États-Unis mènent une analyse conjointe approfondie», a déclaré l'état-major à Séoul.

L'armée américaine a confirmé avoir détecté et surveillé ce qu'elle considère, elle aussi, comme un tir de missile nord-coréen. Elle a ajouté que ces missiles n'avaient pas constitué une menace contre le pays.

S'exprimant sous couvert de l'anonymat, des responsables américains ont confirmé que rien à ce stade ne suggérait que le régime de Pyongyang avait testé à cette occasion un missile balistique intercontinental.

Les missiles se sont abîmés à seulement 300 à 350 km de la péninsule d'Oga, dans la préfecture d'Akita, dans le nord-ouest du Japon, a précisé la ministre de la Défense. «Les derniers tirs de missiles balistiques sont clairement la preuve d'une nouvelle menace venant de la Corée du Nord», a déclaré le Premier ministre, Shinzo Abe.

«Le Japon ne peut pas tolérer les actes provocateurs de la Corée du Nord», a renchéri le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages