A lire aussi

27-03-2017 14:40

Banque centrale : Une bonne année agricole s’annonce

La campagne agricole s’annonce bonne. Suite aux dernières intempéries qu’a connues le Maroc au mois…
Rejoignez nous sur :
Monde

La présence des femmes africaines aux postes de responsabilité est encore limitée. C’est ce que révèle le rapport du cabinet McKinsey France intitulé «Women Matter Africa», qui indique que le taux de présence des femmes africaines aux postes de responsabilité est de 23%, alors que la moyenne globale est de 20%.

Au parlement , la présence des femmes africaines en Afrique de l'Ouest dépasse la moyenne globale à Rwanda, Sénégal , Namibie , l'Éthiopie ,entre autres , soit ( 25%) , avec 39% , suivi de l'Afrique du sud (26%). L'Afrique du nord ( 24%). Côté "leadership", seules 5% des femmes au continent Africain sont des chefs d’entreprises.

Selon les donnés du rapport, le Maroc a un certain niveau de diversité aux postes de responsabilité dans le secteur privé légèrement inférieur à la moyenne africaine.
En termes de chiffres, 4% des chefs d’entreprise sont des femmes (contre 5% au niveau africain), 18% des cadres dirigeants sont des femmes (contre 23% pour la moyenne du continent) et 13% des membres des Conseils d’administration sont des femmes (contre 14%).

La moitié des femmes ministres détiennent un portefeuille en rapport avec les affaires sociales, avec une influence politique réduite et ne leur facilitant pas l’accès aux plus hautes fonctions de l’État, ajoute le rapport.

«En réalité, l’augmentation de la représentation féminine au sein des équipes ministérielles est le résultat d’une multiplication de nouveaux portefeuilles en lien avec les affaires sociales que d’une réelle redistribution du pouvoir», conclut le McKinsey.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages