A lire aussi

04-12-2019 20:47

Journée nationale du don de sang. Un objectif de 334.190 poches de sang à collecter

Résultat de recherche d'images pour "don de sang  leseco.ma"
La journée nationale du don de sang, qui coïncide avec le 05 décembre de chaque année, sera…
Rejoignez nous sur :
Médias

Résultat de recherche d'images pour "Gad ElMaleh leseco.ma"

L'humoriste Gad Elmaleh a finalement reconnu mercredi "une partie de vrai" dans ces attaques qui ont mis un coup de projecteur sur les pratiques pas toujours reluisantes du monde du stand-up.

"Voilà, au moment où le stand-up arrivait, avec ma génération, on s'est inspiré des Américains...", admet dans un entretien au journal Le Parisien Elmaleh.

"Une minute 30 de show sur vingt ou trente heures de spectacles que j'ai faits dans ma vie, ça ne résume pas ma carrière", a plaidé l'humoriste.

C'est la première fois que l'humoriste doté des nationalités française, marocaine et canadienne reconnaît sans ambages -- bien qu'a minima -- ce que les internautes ont constaté il y a des mois, avec les vidéos de CopyComic. Derrière cet avatar, se cache Ben, un internaute gardant l'anonymat qui dit s'appuyer sur sa mémoire, sa DVDthèque et YouTube pour épingler les auteurs présumés de plagiat.

Parmi eux, Tomer Sisley, Jamel Debbouze, Michael Youn et bien sûr, Gad Elmaleh, à qui il a consacré deux vidéos spéciales ("les gaderies") diffusées début 2019 et vues respectivement par 2,1 et 1,3 million de personnes.

Ces vidéos ont provoqué un séisme dans le milieu très concurrentiel du stand-up, entre ceux évoquant un secret de polichinelle, ceux s'indignant du manque d'éthique de la profession et ceux préférant minimiser comme Manu Payet.

Face à la polémique, le comique s'était contenté de répliquer sous les traits de son personnage fétiche Chouchou... "Qu'ils aillent tous se faire bien... cajoler", avait-il lancé mi-février dans une vidéo à ses fans.

Une intervention qui n'avait pas calmé les esprits. Bien au contraire. La situation s'était envenimée, avec menaces d'action en justice, couverture de magazine et "guéguerre" entre humoristes pour identifier qui se cache derrière CopyComic.

Par ailleurs, l'humoriste a promis qu'on ne l'y reprendrait plus, promettant un nouveau one-man-show "100% Gad", qui évoquera d'ailleurs la question du plagiat, "de manière drôle, honnête", ainsi que le rapport aux médias et aux réseaux sociaux.

Si c'était à refaire, "je ne le referais pas, mais je ne le regrette pas parce que je n'ai jamais été dans une démarche malicieuse". "J'ai des rapports avec ceux dont je me suis inspiré, aucun ne s'est jamais plaint", affirme-t-il, insistant sur la violence d'une polémique, à ses yeux, excessive.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages