A lire aussi

19-06-2018 16:40

Royaume-Uni : Le premier match de l'Angleterre réalise la meilleure audience de l'année

La confrontation entre l'Angleterre et la Tunisie lors de la Coupe du monde de football en Russie a…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une Afrique solidaire
Médias

Après un premier diagnostic dressé en 2017 sur la santé d’internet, le géant Mozilla publie une seconde version de son rapport sur l’état de santé de l'écosystème virtuel. Sécurisation de l’IoT, écosystème de la désinformation, éducation, entreprises… les axes passés sous scan sont multiples. 

Ce qui est certain, c’est qu’Internet n’a pas que du bon.. Il a souvent été pointé du doigt en lien avec des scandales de divulgation de données personnelles. C’est pourquoi, Mozilla a choisi de décortiquer Internet sous le prisme de cinq thèmes: vie privée et sécurité, ouverture, inclusion numérique, éducation au Web et décentralisation.  Sur fond de qui est désormais appelé "Scandale Facebook", l’étude interroge trois des plus grands problèmes constatés l’année dernière sur Internet : la sécurité de l’Internet des objets, la désinformation et la taille des entreprises technologiques.

Désinformation, quand le fake règne

Le large cas des fake news est ainsi étudié dans « Comprendre l’écosystème de la désinformation » et révèle les travers économiques qui étaient derrière ce phénomène. Et à ce sujet, l’analyse de Mozilla rapporte  la facilité impressionnante avec laquelle tout un chacun peut diffuser des contenus sponsorisés ou des publicités diffamantes, qui apparaissent ensuite sur les fil d’actualité des réseaux sociaux.

Un enjeu nommé cybersécurité

Les travaux de Mozilla nous rappellent également cette floraison d’objects connectés de par le monde, sans que la question de la cybersécurité ne soit réellement étudiée de près. Des milliers de caméras de surveillances, de webcams ou encore des appareils fitness sont ainsi accessibles sans le moindre mot de passe, ou bien dotés d’un mot de passe faible.

Et ce sont justement ces brèches, que les hackers exploitent pour mettre la main sur les données d’un utilisateur, voire s’en servir pour atteindre les données d’un tierce internaute. Selon l’étude, d’ailleurs, «Certains risques concernent la sphère personnelle (par exemple le possible embarras ou les blessures que pourrait vous infliger une voiture piratée), alors que d’autres concernent le système ou l’environnement (comme la neutralisation d’un hôpital ou d’un réseau électrique). Quoi qu’il en soit, résoudre ce type de problème s’avérera coûteux lorsque les choses tourneront mal ».

Ces géants qui « nous regardent »

 

Ce n'est plus un secret, les GAFA dominent le marché. Mozilla le rappelle mais sensibilise surtout sur le danger que peuvent représenter les logiciels libres, tout en  mettant en avant les avantages que pourrait présenter le futur RGPD en Europe, qui pourrait permettre aux utilisateurs de contrer timidement l’exploitation de leurs données face aux géants du net.

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages