A lire aussi

20-06-2018 09:49

Si la Selecão est un serpent…coupons-lui la tête

Hervé Renard et ses poulains le savaient et le savent désormais plus que jamais : tout se joue sur…
Rejoignez nous sur :
Médias

Le New York Times fait du numérique son cheval de bataille pour augmenter ses recettes. Grâce à ses abonnés numériques, le quotidien américain a dégagé l’an dernier plus de 1 milliard de dollars.

Le New York Times a dévoilé sur ses colonnes ses performances 2017. En seulement une année, le titre du quotidien a grimpé de 13%, soit plus de 4 milliards de dollars par rapport à l’année 2016. Ledit quotidien ne tarde pas à faire savoir que cette évolution prégnante est surtout due aux abonnements numériques. Ces derniers représentent 60% des revenus de l’année passée, contre 33% pour la publicité. Ainsi, les abonnements numériques ont, pour la première fois, dépassé le milliard de dollars, soit +15% en 2017.

À l’image de ses confrères, Wall Street Journal ou le britannique Financial Times, le New York Times mise de plus en plus sur le numérique pour fidéliser ses lecteurs. «Atteindre 10 millions d’abonnés numériques est un objectif possible pour nous», déclarait le directeur général du groupe, Mark Thompson, en 2016. Il en est en ce début 2018 à plus de 14 millions.
Le quotidien new-yorkais a pu, grâce aux contenus en ligne, tripler le nombre de ses abonnés qui s'élève à 3,5 millions. Ces derniers ayant été de 20,6 millions il y a encore trois ans, soit une progression de 51% sur un an (Contre près de 20% sur l’ensemble des abonnements).

Ainsi, le New York Times qui a fait l’objet de rumeurs de vente dans le sillage de la crise 2008, se réjouit grandement des bénéfices de ses abonnés numériques et du bien-être financier de ces derniers sur les recettes générales du quotidien.

Il est à rappeler qu’Arthur Sulzberger Jr (37 ans), dont la famille est l’actionnaire majoritaire du journal depuis la fin du 19e siècle, a pris le commandement de ce prestigieux journal américain l’année dernière. Ce dernier avait promis dans une interview accordée au «New Yorker», de na pas réduire le budget de la rédaction pendant au moins deux ans.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages