A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Médias

Lors d'une journée d’information initiée par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), qui s’est tenue hier mardi à Rabat sous le thème «Pour une médiatisation de la santé au service de l’éducation et de la sensibilisation du citoyen», les participants ont plaidé pour l’interdiction des prescriptions médicales dans les programmes de radio et de télévision.

Les différents intervenants ont mis l’accent sur les menaces qui pèsent sur la santé publique en raison des prescriptions de médicaments et de formules de soins aux herbes qui se font contrairement à la déontologie et les règles de sécurité.

Pour rappel, des émissions animées par des spécialistes autoproclamés en herbologie ont explosé ces dernières années sur les radios privées, drainant un grand audimat friand d’une médication naturelle. «Les gens font la queue pendant des heures pour consulter le médecin qui prescrit des formules à base de produits naturels et même d'insectes. C’est une véritable star de la radio qui monnaie ses consultations au prix fort pour les médias», indique un animateur d’une radio privée de Casablanca. Malgré la grogne suscitée chez les médecins et les pharmaciens, ces émissions continuent à être diffusées sur les radios, avec tout le risque que cela comporte pour les auditeurs.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages