A lire aussi

23-03-2017 08:30

Les leçons d’un procès

Image par défaut
Plus qu'un simple chapitre judiciaire, les ennemis du Maroc veulent en faire une affaire politique…
Rejoignez nous sur :
Médias

La chaîne d'informations américaine NBC News (groupe Comcast/NBCUniversal) a annoncé une prise de participation dans la chaîne paneuropéenne Euronews, qui sera rebaptisée Euronews NBC au terme de cette transaction.

«Après le bouclage de cet accord, NBC News fournira des ressources éditoriales, des conseils stratégiques et aura une participation dans le capital afin d'aider à continuer à bâtir sur le succès qu'Euronews a eu jusqu'ici», a indiqué mardi soir Andy Lack, le président du Conseil d'administration de NBC News Group, dans un mémo interne. D'après une source proche du dossier, la participation que prévoit d'acquérir NBC représente 25% du capital d'Euronews.

Cela fera de la chaîne américaine le deuxième actionnaire d'Euronews derrière le magnat d'origine égyptienne Naguib Sawiris. Ce dernier possède actuellement 53% du capital, le reste étant entre les mains d'une vingtaine de chaînes publiques européennes.

Les modalités financières de la transaction n'ont pas été divulguées, mais l'agence Bloomberg évoque un montant de 30 millions de dollars.

Une source proche de la direction d'Euronews n'a pas confirmé ce montant mais a reconnu que le chiffre final «devrait se situer dans cette direction».

Parallèlement à l'augmentation de capital réservée à NBC, une deuxième augmentation de capital sera ouverte à tous les actionnaires existants. «Je peux supposer que Naguib Sawiris sera le seul désireux de souscrire, ce qui lui permettra de conserver sa majorité au capital», a ajouté cette source.

L'opération devra être approuvée par les actionnaires actuels d'Euronews qui seront convoqués à cette fin en assemblée générale d'ici la fin du mois. La finalisation de la transaction devrait ainsi pouvoir intervenir fin mars ou début avril.

«En joignant nos forces à celles d'Euronews et de ses quelque 500 journalistes, l'audience de nos chaînes télévisées, de MSNBC (la chaîne d'information fondée en partenariat avec Microsoft) et de nos plateformes en ligne bénéficiera de nouvelles capacités élargies de collecte d'informations», explique Andy Lack. «Et nous toucherons 277 millions de nouveaux ménages en 13 langues à travers l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient».

Pour ce qui est des offres en ligne, il précise que l'accord doit permettre de «renforcer les produits numériques et la couverture éditoriale» des deux entreprises à travers des coopérations et des produits portant leurs deux marques.

La participation dans Euronews sera hébergée dans une nouvelle entité, NBC News International, qui pourra également superviser, à l'avenir, d'éventuelles initiatives en dehors des États-Unis dans lesquelles se lancerait l'entreprise américaine, d'après la source proche du dossier.à

La présidence de NBC International va être confiée à Deborah Turness, qui sera chargée de gérer les aspects du partenariat chez NBC et d'assurer la liaison avec Euronews. L'accord de prise de participation ne prévoit pas de changement au sein de la direction actuelle de la chaîne européenne, a encore indiqué la source proche du dossier.

Euronews, basée à Lyon (France), est déficitaire depuis plusieurs années. Elle avait engagé il y a quelques mois un plan de redéploiement de ses effectifs, ce qui a engendré la suppression de 35 postes, et dit vouloir changer ses méthodes de travail. Actuellement, toutes ses éditions nationales diffusent les mêmes sujets, simplement traduits dans la langue locale.

Une source proche de la direction d'Euronews avait indiqué en novembre que la chaîne européenne était entrée en négociations exclusives avec NBC, faisant valoir que cette dernière avait de nombreuses compétences en matière technologique dont elle-même ne disposait pas.

La Commission européenne avait annoncé le renouvellement de son partenariat avec la chaîne lyonnaise qui va déboucher sur la signature de contrats d'une valeur de 24 millions d'euros par an pendant quatre ans, selon Euronews.

«La commission voulait en savoir plus sur l'accord. Nous avons pu leur démontrer que NBC était venu nous aider (...) à devenir une référence sur les affaires européennes», a ajouté la même source.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages