A lire aussi

17-07-2017 10:36

Fawda : Le chaos sensoriel de Hicham Lasri

À travers son dernier roman graphique, «Fawda», Hicham Lasri raconte le chaos de la ville blanche à…
Rejoignez nous sur :
Médias

Avec la collaboration de l’Unicef et de l’autorité américaine de la concurrence, la société danoise, fabriquant des jeux dont la gamme de produits la plus connue est Lego, développe le réseau social sécurisé «Lego Life».


Selon Rob Lowe, directeur de Lego Life, «les enfants ne veulent pas seulement échanger avec leur famille et leurs amis. Malheureusement, il n’y a pas de réseau social qu’ils puissent rejoindre».«C’est une des raisons d’être de ce nouveau service. De plus, ils pourront présenter leurs créations au magazine Lego Club» . Le réseau social a été testé en version bêta pendant quelques mois au Royaume-Uni et a rencontré une certaine popularité.


Disponible depuis lundi dernier, il est destiné aux utilisateurs de moins de 13 ans, qui n’ont pas le droit de créer un compte sur Facebook.La plateforme est accessible en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis, pour partager des photos de constructions réalisées avec les petites briques danoises. Entendant répondre aux attentes des plus jeunes comme aux exigences des parents, la plateforme protège l’identité et la vie privée de ses abonnés.


L’application se télécharge sur des tablettes sous iOS ou sur des Kindle (liseuses). Seules les photos de constructions Lego sont autorisées. Un algorithme empêche de publier des clichés montrant des visages ou tout autre élément concernant l’identité de l’enfant ou de sa famille. Noms et prénoms ne peuvent être utilisés pour créer un compte. L’adresse mail d’un parent est par ailleurs exigée, indique Clubic.


Au moment de l’inscription, un programme propose plusieurs pseudonymes. Quand les petits internautes échangent avec d’autres fans de la marque, les propos sont modérés. Les commentaires sont ouverts sous les publications de l’entreprise, mais seuls les émoticônes permettent de réagir à une photo. Une façon d’éviter le harcèlement en ligne, ajoute la même source.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages