A lire aussi

17-10-2018 10:27

Le Maroc réitère son soutien à l’intégrité territoriale des Émirats Arabes Unis

Le Maroc a affirmé son soutien indéfectible à l’unité nationale et l’intégrité territoriale des…
Rejoignez nous sur :
Crédit Agricole Fellah Trade
Médias
Le projet de Code de la presse, tel que veut le faire passer le ministre de la Communication Mustapha El Khalfi, n'est pas du goût de la FMEJ./DR
La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a déploré la «tendance régressive» du projet de Code de la presse. «Si l'évolution démocratique de notre pays constitue l'un des piliers du combat pour le parachèvement de notre intégrité territoriale, le bureau exécutif déplore le fait que l'une des lois symboles et fortes de l'édification démocratique ait suivi une tendance régressive», indique un communiqué de la FMEJ.

«En dépit de l'unanimité des professionnels et de la société civile quant au danger que représente le recours au code pénal dans les affaires de la presse et de l'édition, le ministère de la Communication a insisté pour soumettre, en premier lieu, les articles se référant à ce code devant la commission de la justice et de la législation et tenté de les faire passer sous des prétextes fallacieux, ce qui porte atteinte non seulement aux éditeurs et aux journalistes, mais aussi au droit de la société à une information libre et plurielle», ajoute le bureau exécutif de la FMEJ.

Le bureau exécutif de la FMEJ a également examiné les développements de la crise économique que traversent les entreprises de presse à cause de la baisse inquiétante de la part de la presse traditionnelle dans le chiffre d'affaires global de la publicité, ainsi que la situation «extrêmement difficile» de la presse électronique. Cette dernière se trouve dans l'incapacité de créer des entreprises structurées avec des prix dérisoires de la publicité et devant la concurrence des géants mondiaux comme Google, Facebook et Instagram, ajoute le communiqué.

Face à cette situation, explique la FMEJ, le bureau exécutif a décidé de lancer une vaste «campagne de sensibilisation» auprès de tous les partenaires notamment les annonceurs et les agences de publicité pour «clarifier la situation du marché et dissiper tout malentendu au sujet d'un secteur vital pour l'édifice démocratique de notre pays».

Le bureau exécutif a, d'autre part, salué le contrat de partenariat signé récemment entre l'agence Maghreb Arabe Presse (MAP) et la FMEJ, en vertu duquel la MAP accordera à titre temporaire et gracieux des codes d'accès à ses contenus, aux médias électroniques ne bénéficiant pas encore de la subvention de l'Etat destinée à la presse électronique.
Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages