A lire aussi

15-01-2020 18:01

Petrom débarque en Espagne

La société pétrolière Petrom, propriété de la famille Bouaida, a des visées sur le marché espagnol.…
Rejoignez nous sur :
Maroc
Renaissance Capital NORTH AFRICA

Résultat de recherche d'images pour "suicide leseco"

4 jours avant l’organisation de la cérémonie de mariage, une jeune fille a décidé de mettre fin à sa vie afin d'échapper à un mariage forcé et non souhaitée par la petite.

C'est une mort qui laissera couler beaucoup d'encre. Dans la région d'Errachidia, une fille s'est donnée la mort après avoir été obligé par sa famille à épouser un homme, qu'elle n'aimait pas. En effet, une jeune fille mineure a été retrouvée pendue à un arbre, mettant fin à sa vie. Contrainte par sa famille, la jeune mineure n'a trouvé autre moyen pour arrêter cette union forcée que de se pendre 4 jours avant la cérémonie de son mariage.

Alors qu'il était en balade près de chez lui, à Errich dans la province d'Errachidia, un membre de la famille de la défunte découvert avec stupéfaction le corps de la cousine pendue à quelques mètres de son foyer. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie royale, sous la supervision du Parquet général, afin de déterminer les raisons du suicide de la victime.

"En 2018, pas moins de 33.686 demandes de mariage de mineurs ont été déposées auprès de l'ensemble des Tribunaux du royaume", avait annoncé Mohamed Abdennabaoui, procureur du roi auprès de la Cour de Cassation et président du Parquet ajoutant que ces chiffres nécessitent une méditation et une interrogation sur les droits des enfants ainsi que leurs situations au Maroc. Pour lui, la place d'un enfant est sur les bancs de l'école et auprès de ses parents, loin des responsabilités du mariage et des complications afférentes" ajoute-t-il.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages