A lire aussi

05-12-2019 11:09

Marrakech. Une campagne chirurgicale contre la défiguration

Sous le thème "Tous contre la défiguration", le service de chirurgie maxillo-faciale relevant de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Résultat de recherche d'images pour "Gendarmerie leseco.ma"

Dans un scénario digne des séries policières, une gendarme a feint une histoire d’amour virtuelle avec un baron de la drogue afin de le faire tomber.

L'information avait fait parler d'elle, il y a quelques jours: A Tit Mellil, un adjudant s'est fait voler son arme de service. Les questions tournaient autour de la responsabilité de l'adjudant et des sanctions qu'il risque en vertu du Code militaire. 

Le mystère est à présent résolu... et dans un scénario digne d'une série policière. Samedi dernier, les éléments de la gendarmerie de la région de Brikcha, dans la province rurale de Ouezzane, ont arrêté le principal accusé dans cette affaire de vol.

Le quotidien Assabah rapporte, dans son numéro de ce 2 novembre, que les éléments de la gendarmerie à Ouezzane ont poursuivi le malfaiteur, qui s’est réfugié dans une région difficile d’accès, pendant deux semaines.

Les enquêteurs ayant réussi à obtenir son numéro, une gendarme est entrée en contact avec lui afin de l’attirer vers un «flirt» virtuel. Ayant mordu à l'appât, la gendarme a demandé à le rencontrer le malfrat et lui a donné rendez-vous à la gare de Ksar El Kebir.

S’en est suivie une opération commando, où les gendarmes, déguisés en voyageurs, ont repéré le baron qui attendait sa dulcinée virtuelle à bord de sa voiture, avant de l’interpeller par surprise. Il a tenté de fuir, d'abord, mais a fini par se rendre puis a été mené sous haute surveillance à la gendarmerie de Ouezzane.

Les éléments de la gendarmerie de Brikcha ont reçu les félicitations du général Mohammed Haramou, le chef de la gendarmerie royale, après le succès de l’opération et l’arrestation du suspect principal, affaire qui avait mis les autorités en état d’alerte maximale.

L’accusé sera livré par la gendarmerie à la Brigade nationale de la police judiciaire afin d’approfondir l’enquête, avant d’être déféré devant le tribunal militaire de Rabat.

Le vol de l’arme à feu est survenu pendant une opération menée par des éléments de la gendarmerie contre des trafiquants de drogue. Un complice de l’accusé principal a été arrêté à Ouezzane en possession de l’arme avant une semaine et demie, le frère de l’accusé a également été arrêté auparavant, à Tanger.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages