A lire aussi

13-09-2019 11:59

CNSS- CNOPS. Faute de régulation, les assurés pénalisés

C’est un exercice salutaire de la Cour des comptes. L’AMO a été soumis à un grand check-up des…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les conclusions de l'étude d'évaluation des conséquences de l'adoption de l'horaire d'été sur la santé, dans sa deuxième phase, sont d'autant plus "rassurantes" qu'elles dissipent les craintes suscitées chez les citoyens, a affirmé lundi le ministre chargé de la Réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader.

Le maintien de l'horaire d'été n'a aucun impact sur la santé et n'est pas en cause pour ce qui est des troubles du sommeil, a-t-il assuré en réponse à une question orale du groupe PJD sur "l'évaluation de l’adoption de l’heure d’été et ses conséquences sur les citoyens" à la Chambre des représentants.

Ces troubles sont plutôt liés au changement répété de l'heure légale jusqu'à quatre fois par an, a expliqué le ministre, rappelant que la première phase de l'étude a porté sur le bilan de l'application de l'horaire GMT+1 durant cinq ans 2012-2017.

Selon M. Benabdelkader, les résultats de l'étude ont mis l'accent sur les inconvénients des passages récurrents à l'heure d'été et vice versa, un constat qui a motivé le choix du maintien d'un seul horaire pendant toute l'année. La seconde étape de cette étude, a-t-il ajouté, s'est focalisée sur les effets de l’adoption de l'heure d’été aussi bien en matière de santé, de transport, de sécurité publique, de consommation intérieure et d’impact économique.

Elle s'est articulée autour de quatre axes principaux à savoir, l'impact social, les effets sur le secteur de l'enseignement, ainsi que sur les domaines de l'énergie et de l'environnement, et enfin l'impact économique.

D'après l'étude réalisée de concert avec 20 parties prenantes et sur la base de témoignages de plus de 40 responsables, l'économie marocaine a totalisé 37,6 Gwh d'économies d'énergie durant la période entre octobre 2018 et mars 2019.

Le Maroc aura ainsi totalisé des économies d'énergie estimées à 33,9 millions de DH au cours de la même période ainsi qu'une baisse des émissions de CO2 d'un total de 11.444 tonnes, selon la même source.

Le maintien de l'horaire d'été a permis d’engranger des acquis économiques significatifs comme en témoignent les indicateurs macro-économiques, notamment en termes d'augmentation de la demande intérieure et de stimulation d'un certain nombre de secteurs, sans oublier l'avantage de l'alignement de l'horaire sur les principaux partenaires économiques. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages