A lire aussi

12-11-2019 14:54

Nador: 8e Festival international de cinéma et mémoire commune

La cérémonie d’ouverture du festival a été marquée par la remise du prix international «Mémoire…
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’éclairage artificiel constitue un poste majeur de la consommation énergétique dans le bâtiment.  Selon l’AIE, au niveau mondial, l’éclairage représente 30% à 40% de la consommation énergétique du bâtiment.  Au Maroc, l’éclairage atteint jusqu’à 45 % de la consommation énergétique annuelle du bâtiment. C’est dans cette perspective, que le Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable (MEMDD), a organisé, aujourd’hui 24 juin2019, un atelier relatif à l’étude « Conception d’une plateforme  de Recherche & développement & Innovation & Industrialisation (R&D&I&I) sur les systèmes d’éclairage naturel actifs » présidée par Aziz RABBAH. Dans ce sens r le Ministre a déclaré que « L’atelier intervient dans un contexte marqué par une dynamique d’accélération et de promotion de l’efficacité énergétique et de R&D au Maroc ».  Et de continuer que « L’étude relative à la mise en place d’une Plateforme de R&D dédiée aux systèmes d’éclairage naturel actifs, s’inscrit en droite ligne avec nos objectifs stratégiques d’Efficacité Energétique de la recherche et du développement.  Les systèmes d’éclairage naturels actifs présentent un intérêt majeur pour l’amélioration de la qualité de vie, au-delà de l’efficacité énergétique, l’exploitation optimale de la lumière naturelle dans les bâtiments augmente significativement le bien-être. Les bénéfices de la lumière naturelle sur l’humain sont démontrés scientifiquement, que ce soit dans un contexte domestique, dans les établissements d’enseignement, les lieux de travail, les établissements de santé, les établissements commerciaux » a conclu Rabbah.   En effet, elle s’agit    d’une étude confiée au Centre Scientifique du Bâtiment (CSTB, France), afin de promouvoir l’efficacité énergétique dans le bâtiment tout en s’alignant sur les tendances technologiques internationales qui favorisent de plus en plus l’émergence de ces nouveaux systèmes d’éclairage.

Première de son genre en Afrique, la plateforme permettra de développer et de tester des produits innovants à toutes les étapes de la chaîne de valeur : phase de recherche, phase de développement, phase d’industrialisation, phase de qualification/certification, formation professionnelle (architectes, installateurs, maîtres d’ouvrages, etc.). Les performances des systèmes d’éclairage naturel et hybride actifs y seront étudiées, évaluées et optimisées sur l’ensemble des critères pertinents. 

Il est à mentionner que Cet atelier donnera la naissance d’une série d’entretiens bilatéraux qui seront menés le 25 et le 26 juin 2019 par les experts du CSTB auprès des parties prenantes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages