A lire aussi

25-06-2019 10:44

Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire

Le président de la chambre des représentants, Habib El Malki, vient d’interpeller encore une fois,…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La ville de Fès a abrité, du 7 au 9 juin, la 9e édition du Forum international des femmes méditerranéennes. Lors de cette rencontre, les participants ont traité de nombreuses questions relatives à la femme méditerranéenne et des thématiques liées au féminisme islamique universel et aux féminismes islamiques locaux.

La 9e édition du Forum international des femmes méditerranéennes, placée sous le thème «Féminismes islamiques: perspectives nationales et transnationales », tenue à Fès du 7 au 9 juin, a tenu toutes ses promesses. Les participants à cette rencontre, experts marocains et étrangers, se sont penchés sur de nombreuses questions relatives à la femme méditerranéenne et des thématiques liées au féminisme islamique universel et aux féminismes islamiques locaux. Le forum a été organisé par le Centre ISIS pour les femmes et le développement et la Fondation Konrad Adenauer.

À l’ouverture du forum, Fatima Sadiqi, présidente du Centre ISIS, a relevé que la problématique des femmes dans les sociétés arabes et musulmanes demeure au centre de toutes les idéologies en tant que relation principale entre l’individu et la société, notant que la question qui se pose est de savoir à quel genre de féminisme aspirent les jeunes Marocains. Pour de nombreux chercheurs, il s’agit d’une réponse au féminisme occidental, relevant que les féminismes islamiques et occidentaux se distinguent par leur relation au modernisme et au post-modernisme. La présidente du Centre ISIS a aussi fait remarquer que «l’expression du féminisme islamique renvoie à des variations sémantiques que l’on peut classer en deux catégories majeures, à savoir une catégorie qui le voit comme une réflexion qui vise à transformer les femmes de sujets de débat à initiatrices de ces débats, et une deuxième qui évite le terme «féminisme » en tant que concept occidental et se concentre plutôt sur «une sorte de renaissance intellectuelle des femmes musulmanes».

En effet, l’émergence du féminisme islamique est due à divers facteurs, dont des considérations politiques, idéologiques et culturelles qui caractérisent chaque pays, l’accroissement de la connaissance religieuse des femmes, le succès des mouvements et partis islamiques à mobiliser les femmes dans des sphères publiques, l’intensification du soi-disant choc des civilisations entre l’Orient et l’Occident, et l’effet des idéologies islamistes radicales sur les droits légaux des femmes. Les participants à cette rencontre ont expliqué que le féminisme islamique suscite des opinions diverses. Il est, pour certains, un projet de réforme et d’interprétation juridique alors que pour d’autres, il s’agit d’une stratégie pour obtenir plus de droits ou une tendance qui est loin d’être féministe. Ils ont également mis l’accent sur la compatibilité de l’islam et du féminisme, l’émancipation de la femme dans les pays arabes et l’évolution du mouvement féministe à travers le monde. Parmi les axes traités lors de cette 9e édition du forum figurent «Féminismes islamiques transnationaux», «Féminismes islamiques nationaux», les «Activismes islamiques», «Ijtihad et codes de la famille» et «Féminisme islamique et intersection de l’universel et du national».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages