A lire aussi

15-08-2019 17:45

Maroc-Espagne en 3 minutes en jet-ski, la nouvelle trouvaille des mafias

C’est en scooter des mers que les passeurs transportent dorénavant les migrants vers l’Espagne via…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Nouvelle fuite des examens du baccalauréat, qui ont débuté ce mardi 11 juin dans tout le royaume. Des pages spécialement dédiées à la publication des épreuves se multiplient sur Facebook, unissant ainsi un grand nombre de personnes qui participent à la résolution des questions au profit des candidats de l’examen.

 

 

Alors que personne n’a le droit de quitter la salle de l’examen avant la fin de la moitié de la durée consacrée à la réponse ? Comment les épreuves arrivent-elles à sortir avant la durée légale de la sortie des candidats ? Qui est responsable de ces fuites en photos sur les réseaux sociaux ? Les questions se multiplient par certains internautes qui refusent ce genre de pratiques, et exigent plus de fermeté au niveau de l’application des lois de surveillance.

Les tricheurs risquent gros ! Rappelons que la loi prévoit des sanctions pénales allant de 6 mois à 5 ans de prison et une amende allant de 5.000 à 100.000 DH pour la fuite des sujets de l’examen par tout responsable, intervenant ou participant à la rédaction, au transport ou à la protection des feuilles et des sujets des examens scolaires.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages