A lire aussi

20-05-2019 12:17

Policy Center for the New South. Nouveaux locaux, nouvelle dynamique

Sur quatre étages, le nouveau siège du Policy Center for the New South (PCNS) reflète une volonté…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Cadre juridique répressif de la violence à l'égard des femmes ou pas, ce phénomène demeure encore bien présent dans la société marocaine. En témoignent les résultats préliminaires de l'enquête nationale sur la prévalence de la violence faite aux femmes, présentés hier mardi à Rabat par la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Égalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui.

Des données concernant les 12 régions du pays, extraites d'après un travail de terrain effectué entre le 2 janvier et le 10 mars derniers. Principaux enseignements...

  • Le taux de prévalence de la violence à l’égard des femmes est de 54,4% au niveau national.
  • Le taux de prévalence de la violence à l'égard des femmes en milieu urbain est de 55,8%, alors que dans le milieu rural, il a atteint 51,6%.
  • Les groupes d’âge les plus vulnérables sont les femmes âgées de 25 à 29 ans (59,8%).
  • Les violences dans le contexte conjugal présentent les taux de prévalence les plus élevés. A ce titre, 54,4% des fiancées et 52,5% des femmes mariées ont été victimes de violence au niveau national.
  • Concernant les violences dans les lieux publics, 12,4% des Marocaines âgées de 18 à 64 ans ont subi une violence. Le pourcentage de femmes victimes varie entre le milieu urbain et le milieu rural, dans le sens où les femmes dans monde rural, particulièrement au sein de la vie conjugale, sont plus exposées à la violence, avec 19,6%, contre 16,9% pour les femmes en milieu urbain.
    Cette population est plus exposée à la violence dans le milieu de l’éducation, avec 25,5%, contre 21,6% des étudiantes en milieu urbain.
  • S'agissant de la violence électronique, 13,4% des femmes ont déclaré en avoir été victimes. Les jeunes filles sont plus vulnérables à ce type de violence. De même, le harcèlement représente 71,2% des actes de cyber violence.
    Un total de 54,4% des femmes avaient subi au moins une forme de violence, environ un tiers (32,8%) d’entre elles ont été victimes de plus d’une forme.
  • Pour ce qui est des actions entreprises par les femmes après avoir été exposées à la violence, La proportion de femmes qui se sont adressées à une personne ou à une institution est de 28,2%, dont les femmes urbaines représentent 31,7% et les femmes rurales 20,9%.
    Le pourcentage de femmes violentées qui ont porté plainte contre leur agresseur est de 6,6%, a-t-elle précisé, faisant observer que les femmes urbaines représentent 7,7%, contre 4,2% chez les femmes rurales violentées.

Notons qu'il s'agit de la deuxième édition de l'enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes. Le but en est de produire des données et des statistiques nouvelles sur le phénomène de la violence à l’égard des femmes au Maroc, à travers la détermination de la prévalence de la violence à l’égard des femmes au niveau national.

Cette enquête vise, en outre, à identifier les caractéristiques des femmes victimes de violence et leur statut socio-économique, ainsi que les caractéristiques des auteurs de violence et leur statut socio-économique, à même de développer une nouvelle stratégie de lutte contre la violence basée sur de nouvelles données et de capitaliser les résultats de la recherche pour identifier les besoins nécessaires dans les initiatives de lutte contre les violences.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages