A lire aussi

20-05-2019 09:34

Textile. Top départ des élections professionnelles

Le président sortant, Karim Tazi, sera opposé à Mohamed Boubouh, qui a décliné son programme le 16…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a entamé, ce mardi à Rabat, les travaux de sa 16e session avec un ordre du jour bien rempli. Lors de cette session de deux jours, le conseil se penchera sur le projet de rapport sur "l'enseignement supérieur à l’horizon 2030 : perspectives stratégiques" élaboré par la commission permanente de la recherche scientifique et technique et de l’innovation, en collaboration avec l’Instance nationale de l’évaluation, dans l'objectif d’apporter une contribution à la réforme de l’enseignement supérieur afin de réaliser un saut qualitatif et quantitatif et de relever les défis, conformément aux principes de la vision stratégique de la réforme et à ses orientations fondamentales.

Le deuxième projet de rapport intitulé "les associations des parents et tuteurs d’élèves : un partenaire essentiel pour l’édification de l’école de l’équité, de la qualité et de la promotion", a été préparé par la commission permanente des services sociaux et culturels, avec l’appui scientifique du "Pôle Études et Recherche", en vue de renforcer le statut et les missions de ces structures pour qu'elles puissent jouer pleinement leurs rôles au service de l’école marocaine.

Quant au troisième projet d’avis, il porte sur "l’éducation des personnes en situation de handicap : pour une éducation inclusive, équitable et efficiente", élaboré par la commission permanente des curricula, programmes, formations et outils didactiques, avec l’appui du "Pôle Études et Recherche", dans l'ambition de contribuer à l’amélioration de la scolarisation des personnes en situation de handicap, notamment à travers le développement de politiques en la matière et l’adaptation des espaces et des pratiques pédagogiques.

Le quatrième projet de rapport annuel est dédié au bilan et aux perspectives d’action du Conseil au titre de l’année 2018, élaboré par la commission ad hoc instituée par l’Assemblée générale du CSEFRS.

Le cinquième projet concerne deux travaux réalisés par l’Instance nationale d’évaluation, à savoir d'une part une enquête sur le thème "les ménages et l’éducation" destinée à proposer une étude scientifique susceptible d'identifier et d'analyser les perceptions de l’école marocaine, publique et privée, par les familles. Il s'agit d'autre part de la présentation du "cadre de performance du suivi de la vision stratégique durant la période 2015-2018", permettant de mettre à la disposition du Conseil un important fond de données relatives à l’avancement de la mise en œuvre des leviers de la réforme éducative.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages