A lire aussi

18-07-2019 12:20

Carlos Ghosn poursuit Nissan et Mitsubishi Motors

L'ancien P-DG de Renault et Nissan réclame jusqu'à 15 millions d'euros pour « rupture abusive » de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La tension est encore à son apogée dans les rangs des étudiants en médecine. Le mouvement de boycott des cours entre en effet dans sa quatrième semaine consécutive, en guise de protestation contre les décisions gouvernementales relatives notamment à l'ouverture du quota du concours d'internat public aux étudiants des universités privées. 

Depuis un moment, donc, ces étudiants sont décidé de ne plus assister aux cours, TP, TD ainsi que les examens. Mais le plus problématique est qu'en principe, les futurs médecins devraient en cette période être en pleines préparations pour les examens. 

Or, ils menacent de courir le risque d'une année blanche plutôt que de courber l'échine devant les décisions gouvernementales. 

Rappelons que le coordinateur national de la Commission nationale des étudiants en médecine, Ayoub Aboubaigi, expliquait récemment aux ECO.ma que les étudiants sont en train de coordonner leur action avec les élèves ingénieurs qui se joignent à leurs doléances contre la "priorisation des établissements privés".  

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages