A lire aussi

12-08-2019 12:07

Concurrence. L’urgence de faire sauter le verrou

Les entreprises marocaines sont moins soumises à la pression de la réduction de marges que leurs…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le gérant d’un restaurant à Casablanca refuse l'accès à un non-voyant, pointant du doigt son handicap ainsi que son incapacité à “se protéger”. Fattah Ngadi, musicien et compositeur marocain, s’est vu discriminé sous les yeux de plusieurs témoins, hier dimanche, quand les responsables du Tonkin, un restaurant localisé dans le centre de la ville, l’ont bloqué à la porte estimant “qu’un handicapé ne peut être accueilli dans un bar, étant donné que sa présence représente un risque sur le bon déroulement de l’activité dans le lieu”.

La publication d’un témoin oculaire de la scène a rapidement fait le tour de Facebook, dénonçant le “traitement discriminatoire” dont le citoyen et le grand musicien a été victime.

Contacté par LesEco.ma, le gérant du Tonkin confirme la scène, défendant ainsi les intérêts du restaurant. “Nous ne pouvons pas accepter la présence d’un handicapé dans un débit de boissons. Il ne pourra pas se défendre contre une éventuelle attaque, si l’un des clients présents ou lui-même perde le contrôle sous l’effet de l’alcool (sachant que rien n'indiquait que l'artiste se rendait à cet endroit pour consommer de l'alcool, NDLR) ”, explique le gérant, en appuyant l’absence totale du regret quant à l’attitude adoptée. “Il peut nous poursuivre en justice si le droit le lui permet”, conclut le responsable.

De son côté, Fattah Ngadi, soutenant la version racontée sur les réseaux sociaux et confirmée par le responsable du restaurant, refuse de s’attarder sur le sujet ou d’attaquer le lieu en question. Il souhaite cependant envoyer un message qui touche la situation des non-voyants dans les lieux publics de façon générale, souhaitant que les “gens puissent considérer la difficulté que rencontrent ces personnes au quotidien, évoquant le choc psychologique vécu suite à ce genre de ségrégation”.

Selon la loi marocaine, un non-voyant ne peut accéder à un lieu touristique ou un endroit public, sans être accompagné d’une personne au minimum. Une règle que le musicien connaît par cœur, et qu’il applique à chaque fois qu’il souhaite se rendre dans un restaurant ou un café. Le jour de l’incident, Fattah Ngadi a été renvoyé du restaurant malgré la présence de ses deux copains, qui ont été acculés à quitter le lieu. Une exclusion donc gratuite de la part du responsable du restaurant qui dit “ne pas être rassuré par cette procédure, puisqu’en cas de crise, même ton frère pourrait te trahir”.

Une attitude pour le moins irresponsable de la part du gérant, qui ne mâchait pas ses mots en évoquant plusieurs points illogiques démontrant son ignorance de la loi et de la gravité de son acte. “On ne sert pas les musulmans ici, encore moins quand ils sont handicapés”, lance-t-il.







Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages