A lire aussi

20-05-2019 08:29

Salon Viva Technology. Quid de l’offre Maroc ?

Le Salon Viva Technology qui se tient depuis 2016 à Paris au Parc Expo de la Portes de Versailles…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Symbole d’amour et d’échange de cadeaux et de mots doux, le 14 février devient la fête des amoureux par excellence. Une occasion adoptée et vulgarisée au Maroc depuis des années, en prenant une grande dimension culturelle et commerciale.  Mais pourquoi fête-t-on l’amour en cette date ? Qui est saint-valentin qui incarne l’amour à travers le monde ?

Selon plusieurs ouvrages, Saint Valentin renvoie à un prêtre italien, appelé Valentin de Terni, exécuté en 270, pour avoir entretenu une relation amoureuse avec la fille de son geôlier. Arrêté et emprisonné, pour son refus total d’abjurer sa foi chrétienne, en préservant sa mission : celle de marier religieusement les amoureux contre la volonté de l'empereur romain, Claude II le Gothique, qui désirait supprimer la religion et interdire le mariage afin de garder la disponibilité des hommes pour aller en guerre. Le prêtre déchu de ses missions et gardé en prison, finit par être décapité, laissant derrière lui,  le miracle de son amour, qui aurait permis à son amoureuse aveugle de retrouver la vue dans sa cellule. Selon la légende, certains témoins disent avoir aperçu une vive et forte lumière par la fenêtre de sa cellule, alors que Julia retrouve la vue et déclare : “ Maintenant je vois ! Je vois le monde tel que vous me l'avez décrit ! “. Une nouvelle qui circule rapidement, provoquant l'ire de l'empereur qui décide d’en finir définitivement avec ce prêtre qui propage l’amour même en étant en prison.

Tué donc le 14 février, cette date symbolisant la mort de Saint Valentin vient remplacer les Lupercales, des fêtes célébrées par la Rome antique du 13 au 15 février, en l’honneur de Pan, dieu de la nature et de la fécondité.

Les doutes rôdent tout de même autour de l’inexactitude de cette légende, renvoyant à une époque obsolète de l’histoire.

Au Maroc, cette fête célébrée par les jeunes, représente un point d’interrogation chez les anciennes générations. Cette occasion souvent qualifiée “de fête chrétienne”, ou de “fête commerciale”, n’est pas au goût de tous les amoureux.

À l’approche du 14 février de chaque année, les réseaux sociaux débordent de publications moqueuses sur la Saint Valentin, caricaturant ainsi l’aspect de grandes dépenses inutiles prévues pour l’occasion.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages