A lire aussi

14-01-2019 10:09

Le grand moment d'humour de Nadal (vidéo)

Sa victoire, sans forcer, sur l’Australien James Duckworth (6-4, 6-3, 7-5) ce lundi à Melbourne, a…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le projet de mise en lumière de Bab Mrissa à Salé a été lancé samedi soir, avec comme objectif de mettre en valeur les spécificités architecturales et de contribuer à la réhabilitation des monuments historiques de la ville.

Le lancement de ce projet de réhabilitation de cette porte historique de la médina de Salé s'est déroulé lors d'une cérémonie en présence notamment du ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, du président du conseil communal de la ville, Jamaâ Mouâtassim, et du président de l'association Bouregreg, Noureddine Chemaou.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l'Ordre national des architectes, Azdine Nekmouche a indiqué que l'initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration du 33ème anniversaire du discours de feu Hassan II devant le corps des Architectes, en application des directives du message royal aux participants à la Journée nationale de l’architecte en 2006 à Rabat, dans lequel le Souverain avait souligné la nécessité de préserver le patrimoine architectural et urbanistique national.

Nekmouche, également vice-président de l’Ordre africain des architectes, a indiqué que cette grand-messe de l’architecture nationale a porté son choix sur la ville de Salé au regard de la richesse de son patrimoine architectural et la multitude de ses sites emblématiques.

"Ce projet de mise en lumière de Bab Mrissa se veut une occasion pour valoriser le patrimoine ancestral de la ville et faire connaître son architecture et ses potentialités touristiques", a-t-il indiqué, tout en appelant à encourager les actions de préservation, de restauration, de réhabilitation et de renouvellement du tissu urbain en vue de valoriser le patrimoine de la ville.

L’architecte, a-t-il dit, est l’un des acteurs capables de promouvoir des réflexions susceptibles de garantir aux citoyens, aux élus et aux acteurs économiques des solutions constructives davantage en harmonie avec les considérations économiques, sociales, environnementales et culturelles, notamment sur le plan de la durabilité.

De son côté, l’architecte et la cheffe de projet de mise en lumière de Bab Mrissa, Yousra Aannour a souligné qu’une étude conceptuelle est en cours de réalisation dans le souci de montrer la spécificité architecturale de ce monument historique. Une étude architecturale et architectonique est primordiale pour mettre en valeur les décors épigraphiques et relever les éléments saillants de cette porte, a précisé Aannour, faisant savoir que des projecteurs vont générer des animations graphiques et dont les conceptions changeront selon les occasions.

Initié par le Conseil national de l’Ordre des architectes et le ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la Ville dans le cadre de la célébration de la 33ème Journée nationale de l’architecte sous le thème "l’architecte acteur majeur dans le développement durable et l’harmonisation des territoires urbains et ruraux’’, cet évènement offre un espace de débat et de partage autour des thématiques ayant trait à l’architecture au Maroc, aux défis de la durabilité dans la production architecturale marocaine et au rôle citoyen de l’architecte.

Durant trois journées dédiées à l’architecte et à l’architecture, plusieurs activités ont été programmées, à savoir une visite de la Médina de Salé, le lancement des travaux d’aménagement de quelques rues de la ville, des expositions artistiques et des ateliers.

Enquete Exclusive LesInspirationsEco

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages