A lire aussi

19-11-2018 13:04

TMC Trends Conférence. Une 5e édition riche

L’événement premium réservé aux leaders du marketing, du digital et de la communication revient…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 
Dans le cadre des opérations proactives visant à faire face aux dangers de la menace terroriste, le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a procédé, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), à l'arrestation, vendredi à Inezgane et à Aït Melloul, de deux individus présumés partisans de Daech, soupçonnés de préparer des projets terroristes au Maroc.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux suspects, âgés de 18 et 25 ans, un ancien détenu dans le cadre de la loi antiterroriste et un étudiant à la faculté de la Chariâ, entretenaient des liens avec d'autres éléments terroristes, arrêtés en juillet 2018 à Fès et à Safi, avec lesquels ils coordonnaient pour tenter d'obtenir des armes à feu qu'ils comptaient utiliser pour commettre des opérations terroristes contre des cibles sensibles dans le Royaume, indique le BCIJ dans un communiqué.

Les prévenus, ajoute la même source, menaient d'intenses contacts avec des partisans de Daech en dehors du Maroc, en vue de bénéficier de leur expertise dans le domaine de la fabrication d'explosifs et de poisons, en préparation à l'exécution de leurs projets terroristes dans le Royaume. Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet chargé des Affaires de terrorisme, pour démêler l’écheveau de leur implication dans la préparation d'actes terroristes et pour identifier d'éventuels complices au Maroc ou à l'étranger, conclut le communiqué.
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages