A lire aussi

14-12-2018 16:11

La mort d'une femme dans un tunnel nauséabond à Casablanca sème la colère

Fatima Abbassi, âgée de 76 ans, a été retrouvée par les autorités morte noyée dans une mare d’eau…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 
 
La Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication a décidé, mercredi matin, de convoquer le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi, pour l’étude des manuels scolaires 

Rachid El Kabil, siégeant dans la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication du Parti de la justice et du développement (PJD) a indiqué que l’analyse des manuels scolaires ne concerne pas que l’introduction des expressions dialectales. Il a souligné que la réunion de la Commission, prévue la semaine prochaine, s’inscrit dans le cadre du rôle du Parlement dans le suivi du travail du gouvernement.

El Kabil a ainsi appelé le gouvernement à mettre en œuvre la déclaration du chef de gouvernement, Saâd-Eddie El Othmani, à propos de la révision des manuels scolaires qui ont pris une envergure nationale et a invité les Marocains à chercher les données correctes, soulignant que 80% de ce qui a circulé sur la toile est faux. 

Pour rappel, dans une déclaration à la MAP, El Othmani a affirmé qu’aucun laxisme ne sera toléré quant à l’usage de la darija dans l’enseignement et il se dit prêt à rectifier le tir. Le chef de l’Exécutif a expliqué sa décision par le fait que seules les langues arabe et amazigh sont inscrites dans la Constitution en qualité de langues officielles. Il en résulte qu’elles sont les seules à pouvoir se frayer un chemin vers les manuels scolaires.
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages