A lire aussi

20-05-2019 09:55

CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active

Le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) a dévoilé, hier…
Rejoignez nous sur :
Maroc
 
Salwa Akhannouch et cinq autres marocaines sont classées parmi les TOP25 femmes d’affaires les plus influentes en Afrique, selon le magazine The African Report.
 
Intitulé «Les 50 femmes d’affaires les plus influentes en Afrique», The African Report a établi en collaboration avec Jeune Afrique et the Africa CEO Forum, un classement des 50 femmes africaines les plus influentes dans le monde des affaires, dont neuf sont marocaines.

Voici les profils des Business women les plus influentes en Afrique

Salwa Idrissi Akhannouch arrive en tête des femmes marocaines (2e position en Afrique). Elle est la fondatrice et PDG du gourpe Aksal, une importante société marocaine spécialisée dans les produits de luxe, les grands magasins et les centres commerciaux. Aksal détient une participation de 50% dans le Morocco Mall de Casablanca, l'un des plus grands centres commerciaux d'Afrique où elle a lancé en octobre 2017 sa propre marque de cosmétiques Yan & One. 

Miriem Bensaleh Chaqroun est classée en 10e position. L’ancienne présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) gère le groupe Holmarcom et travaille en tant que PDG des eaux minérales d'Oulmès. 

Nadia Fassi-Fehri, la pdg de l’entreprise Inwi occupe la 17e place dans cette liste. 

Ghizlane Guedira, la vice-présidente exécutive de l’OCP figure en 19e position. La spécialiste de l'ingénierie financière est à la fois la directrice financière et une vice-présidente exécutive du premier producteur d'engrais du continent. 

Ghita lahlou (23e), la directrice du groupe Saham, elle, dirige ses unités de santé et de délocalisation et ne se limite pas au secteur des assurances. Elle est la présidente des citoyens, une plateforme de la société civile visant à promouvoir des communautés plus fortes. Elle équilibre tout cela avec ses responsabilités à l'École centrale Casablanca, une école d'ingénieurs lancée en 2015.

La sixième et dernière femme marocaine dans le classement TOP 25 est Saïda Karim Lamrani. Classée en 25e position, la vice-présidente exécutive de la Holding Safari, Sofipar et Cofimar est aussi une avocate qualifiée.
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages