A lire aussi

24-06-2019 09:52

Contentieux administratif. Comment se renforce la responsabilité de l’État

Le nombre d’affaires jugées par les tribunaux administratifs a connu une augmentation de 34% depuis…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Des mesures pour l’intégration de la langue amazighe dans les chantiers de la réforme de l’administration ont fait l’objet d’une réunion entre le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader, et Ahmed Boukous, recteur de l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM).

La langue amazighe aurait bien sa place dans les chantiers de la réforme de l’administration. Une réunion tenue, vendredi 13 juillet à Rabat, entre Benabdelkader et Ahmed Boukous s’est achevée sur la promesse de la tutelle pour un accompagnement de l’IRCAM pour intégrer la question de la langue amazighe dans les chantiers de la réforme de l’administration. Les deux parties ont conversé des possibilités d'une coopération commune entre le ministère et l'IRCAM pour la mise en œuvre du Plan national de la réforme de l'administration publique, notamment quant au rôle de la langue amazighe dans l'amélioration des relations entre l'administration et les citoyens, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il a aussi été abordé la question de la méthodologie de traduction en langue amazighe de certains textes fondamentaux du système législatif et juridique qui encadrent l'activité administrative de la fonction publique, ainsi que les moyens d’accompagnement de l’IRCAM pour l'intégration de la langue amazighe dans les chantiers de la réforme de l’administration, à travers la promotion de l'utilisation de cette langue dans les supports de communication, en particulier les sites web du ministère et les supports d'information pour faire connaître ces chantiers de réforme ont été également étudiés lors de cette réunion.

Enfin, le ministre s'est engagé à adopter le dictionnaire amazigh «Vocabulaire de l’administration», préparé par le Centre de l’aménagement linguistique de l'IRCAM, ainsi qu'à programmer des sessions de formation pour renforcer les capacités du personnel du ministère en langue amazighe.


 


 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages