A lire aussi

20-08-2018 19:51

Une nouvelle étape pour intégrer les exclus du système

La réduction de la pauvreté dans le rural et la lutte contre l’exclusion dans les quartiers des…
Rejoignez nous sur :
Maroc

«Comment progresser vers l’égalité?»: tel est le sujet du débat de la Conférence régionale sur les femmes en politique tenue hier à l’invitation du Parlement, en partenariat avec  l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Le dialogue et l’échange d’expertise entre les instances élues du Maroc et de l’UE se poursuivent selon le planning préétabli par les deux partenaires. Près de deux semaines après la tenue du forum parlementaire entre le Maroc et la France, une conférence régionale a été tenue jeudi à Rabat, à laquelle ont pris part les représentants de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. La participation des femmes à la vie politique, qui demeure insuffisante, a été au centre des débats afin de pouvoir dresser l'état des lieux le plus juste possible, mais aussi de déterminer les actions urgentes pour la promotion des droits politiques des femmes. «Un processus de renforcement de l’égalité de genre est en cours avec des formes diversifiées, à la fois dans les pays membres du Conseil de l’Europe et dans ceux de son voisinage méditerranéen. En dépit des progrès, des améliorations et une consolidation des acquis restent possibles », est-il indiqué.

Parallèlement à l’enjeu de l’égalité, qui reste un objectif à atteindre, la conférence régionale a aussi été réservée aux mécanismes de promotion de la représentation des femmes, du rôle des partis politiques, sans oublier la place occupée par le sujet de l’égalité dans les campagnes électorales. «Parmi les facteurs politiques déterminants pour la participation des femmes à la vie publique figurent le système électoral, les partis politiques et leur statut, les critères de sélection des candidats et les mesures positives telles que les quotas (imposés par la loi ou volontaires)», selon l’argumentaire des participants à cette conférence régionale.

À noter que l’échange des expériences et des politiques appliquées dans les différents pays s’avère particulièrement fructueux, compte tenu de la pluralité de mesures et de la nécessité d’évaluer leur efficacité dans les différents contextes. Pour rappel, certains partis politiques ont introduit des règles internes de fonctionnement pour permettre une meilleure participation, visibilité et représentation des femmes. D’autres ont créé des sections réservées aux femmes, parallèlement à leur implication dans des activités de formation.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages