A lire aussi

21-08-2018 15:34

Le sport de masse, parent pauvre

La pratique sportive chez les jeunes bute sur l'absence d'infrastructures de proximité et un…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Instaurer une nouvelle méthodologie dans la gestion des réformes, telle est l’ambition première de la signature des contrats de projets du Plan national de la réforme de l’administration2018-2021 qui a lieu hier à Rabat. Au total cette méthodologie compte 24 projets et englobe 4 changements organisationnel, gestionnaire, numérique et éthique qui reposent sur 4 fondements: la législation, la communication, l'évaluation et la coopération.

Des projets qui portent essentiellement, selon le ministère, sur la Charte de la décentralisation administrative, le programme national pour l'amélioration de l'accueil, la charte des services publics, la gestion des compétences, ainsi que la restructuration de la fonction publique, et le planning d'orientation de la transformation numérique de l'administration publique.

Mohamed Benabdelkader, ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration, avance d’autres buts dans ce sens, soulignant qu’il s’agit là aussi du Gateway, du développement du système de réception et de traitement des observations et recommandations et doléances du public et du suivi de la mise en œuvre des projets de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et la gestion du temps de l'administration publique, ainsi que du plan d'action de la mise en application de la stratégie d'institutionnalisation du genre dans la fonction publique

Lesdits projets « bénéficient du soutien des partenaires internationaux, dont l'Union européenne, l'Organisation de coopération et de développement économiques, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Fonds des Nations Unies pour la femme et l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture », est-il expliqué.

Dans cette optique, le ministère de tutelle a parlé de « nouvelle étape » quant au fait « d’inclure la culture contractuelle dans la gestion et la comptabilité sur la base des objectifs, d’indicateurs, de mesures, et de délais fixés, ainsi que sur des évaluations par étapes ». Se disant également satisfait « de la disponibilité des cadres du ministère fortement impliqués dans ce chantier. »

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages