A lire aussi

15-11-2018 00:39

L’écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra

Les locaux de la prison centrale de Kénitra ont abrité, mercredi, une rencontre destinée à échanger…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Lors d'une conférence sur la question palestinienne organisée par la Fondation Ali Yata, lundi 2 juin, l’ancien secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane insiste sur l’importance de la «résistance» dans le champ politique et la considère comme «une victoire» même si elle mène au «martyr».

Lors d’une conférence organisée, lundi 2 juin, par la Fondation Ali Yata (PPS), l’ex-secrétaire général et chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, avance que «la résistance dans le champ politique est synonyme de réussite, même si cela conduit au martyr». «Yasser Arafat a été assassiné et je pense qu'il a gagné le plus grand triomphe…».

S’exprimant sur la question palestinienne, thématique de la conférence, Benkirane a affirmé que la solution au conflit réside en premier lieu dans la clarté et la franchise. «En dehors de la diversité idéologique, il faut que nous soyons clairs parce qu’avec la clarté et le franc-parler, nous pourrons atteindre des résultats raisonnables», a-t-il martelé. Expliquant dans la même trame que «si l’on ne rend pas cohérente la grandeur du discours avec les résultats dans la réalité, il sera opéré une grande disparité entre nos paroles et la réalité».

Enfin, Benkirane a considéré la cause palestinienne comme une question de «droit». «Sa problématique n’est pas d’ordre économique comme le croiraient certains», conclut-il.
Sur l’exercice de la politique cette fois-ci, l'invité du PPS a expliqué que «pour l’être humain, la politique n’est pas toujours synonyme de réussite professionnelle» !

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages