A lire aussi

22-06-2018 11:33

Le Maroc appelé à repenser sa gouvernance publique

Mohamed Benabdelkader, Ministre de la Réforme de l’administration et de la fonction publique C’est…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une digitalisation pour tous
Maroc

Il est un secret de polichinelle aujourd’hui, l’école publique perd en qualité ainsi que le système marocain d’éducation qui connaît, de surcroît, de multiples dysfonctionnements. Pour pallier une partie de ces problèmes, le ministère de tutelle enclenche un nouveau programme de formation des enseignants. 

La question de la qualité de l’enseignement secondaire mérite bien d’être exposée au niveau de l’espace public. Chose faite, le secrétaire d’État chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, tout en mettant en lumière la nécessité d'améliorer les performances des acteurs éducatifs, il a annoncé la mise en œuvre de la stratégie (2015-2030) visant, la création, au niveau des différents établissements de l’enseignement supérieur, de nouveaux cycles de licence dans l’éducation.

Selon Khalid Samadi, ce programme est «très prometteur», puisqu’il vise la formation, d’ici 2025, d’environ 100.000 enseignants. Cette formation s’étalera sur une période d’au moins 4 ans, dont les trois premières permettent l’accès à une licence dans l’éducation et une spécialité, et la dernière année sera consacrée au volet pratique. 

À l’issue de cette formation mixte, alternant éducation et spécialité (éducation et histoire/géographie, éducation et physique, éducation et études islamiques, etc.), l’étudiant recevra un certificat lié à une licence dans l’éducation et d'une spécialité, avant de passer le concours d’accès au Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation, où il suivra une formation pratique, puis une autre année de formation en alternant entre la formation et le centre. Cette démarche permettra de former des enseignants de la qualité requise, et des cadres qualifiés capables d’inculquer aux élèves des compétences, des connaissances et des valeurs. 

«Il est temps d’impliquer plus activement les universités marocaines dans la formation d'enseignants compétents destinés au secondaire», souligne le secrétaire d’État. D’ajouter que «ce projet reflète l’importance accordée par cette stratégie au cadre éducatif en tant que véritable passerelle vers la réforme de l’éducation et le tournant majeur du système éducatif». 

Fruit des efforts déployés pour combler les lacunes du système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, visant l'élaboration d'une perspective globale de réforme de l'éducation, la vision de la stratégie 2015-2030 est dans l'attente de l'adoption de la loi-cadre qui permettra la concrétisation de cette vision. D’ici là, le système éducatif marocain continuera sa plongée en attendant cette dernière bouée de sauvetage.

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages