A lire aussi

22-05-2018 15:17

"fait maison" ou "prêt à emporter", que préfèrent les Marocains ?

En lien avec la hausse de la consommation pendant le Ramadan, les plats cuisinés et autres petits…
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’heure est à la riposte chez les propriétaires de cafés et de restaurants. Ce jeudi 3 mai, l’association professionnelle représentant ces opérateurs a organisé un sit-in devant la mairie de Casablanca pour protester contre les nouvelles augmentations d'impôts.

Contacté par LesEco.ma, le président de l’Association nationale des propriétaires de cafés et de restaurants, Nourddine Harrak fait savoir que ce sit-in fait suite à la décision du Conseil de la ville de Casablanca, qui vise à augmenter l’impôt sur les boissons de 5 à 10% ainsi que celui relatif à l’exploitation provisoire de l’espace public qui passe de 50 à 70 DH. Par ailleurs, Harrak rappelle que les cafés et les restaurants sont déjà assujettis à pas moins de 14 taxes.

Cette décision est «aléatoire» et «unilatérale», souligne Harrak. Et d’ajouter que l’association a adressé quatre lettres au maire de la ville de Casablanca pour débattre de cette augmentation, sans recevoir de retour.

Selon Harrak, si les autorités locales ne se rétractent pas, les détenteurs de cafés et de restaurants pourraient passer à la vitesse supérieure en boycotter les produits de grande consommation, voire mettre les clés sous les portes. Décision qui sera tranchée en marge du Conseil national de l’association, prévu le 9 mai courant à Kénitra. 

 

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages