A lire aussi

10-12-2018 11:09

FIFM. Coup de maître !

La 17e édition du Festival international du film de Marrakech, qui s’est déroulée du 30 novembre au…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a critiqué la réaction des ministres du RNI (Rassemblement national des indépendants) et ceux de l’USFP (Union socialistes des forces populaires). Ces derniers ont boycotté le dernier Conseil du gouvernement suite aux déclarations d’Abdelillah Benkirane lors du Congrès de la jeunesse du PJD (Parti justice et développement). Benkirane s’était attaqué au chef du RNI, Aziz Akhannouch et au premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar. L’ancien chef de gouvernement n’a pas mâché ses mots à l’égard d’Akhannouch le conseillant de travailler pour remporter les élections au lieu d’espérer devenir le prochain chef de gouvernement, en mettant les bâtons dans les roues de l’actuel gouvernement. Il l’a conseillé de dissocier entre l’argent et le pouvoir, car, selon Benkirane, ce mélange est néfaste pour la démocratie. Quant à l’USFP, Benkirane s’est moqué de la taille de Driss lachgar, le comparant à un joueur de «Sumo» avant de souligner que «L’USFP a galéré pour former un groupe parlementaire».

Dans un communiqué du bureau politique du PPS, le parti a exprimé «son rejet de la pratique politique et partisane qui ne respecte pas les missions constitutionnelles». Le parti du livre souligne que «le bureau politique du PPS a abordé les interactions négatives survenues récemment entre les partis de la majorité, au point de susciter des réactions sans précédent et inappropriées, dans un non-respect total des missions constitutionnelles».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages