A lire aussi

20-02-2018 10:00

Amine Ennaji : « je suis un chasseur de personnages »

L’acteur marocain Amine Ennaji joue le rôle d’Abdellah dans le film « Razzia » de Nabil Ayouch,…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le Maroc a été réélu à l’unanimité, samedi soir à Bamako, à la présidence de l’Association Africaine de l’Eau (AAE/AfWA) en la personne du directeur général par intérim de l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

Cette réélection pour un deuxième mandat (2018/2020) a eu lieu lors de l’Assemblée générale de l’Association qui se positionne comme une institution pour l’amélioration des performances des sociétés d’eau et d’assainissement en Afrique.

Cette reconduction constitue un nouvel exploit du Maroc au cœur de l’Afrique et démontre encore une fois, la compétence et la crédibilité dont jouit le Royaume au sein de la communauté africaine, s’est félicité El Hafidi dans une déclaration à la MAP.

La réélection du Maroc à la tête de cette organisation est une sorte de renouvellement de la confiance au Royaume pour continuer à conduire cette prestigieuse association africaine, a-t-il dit, relevant qu’il s’agit d’une récompense d’un travail sérieux, ainsi qu’une démonstration forte des compétences et du savoir-faire dont dispose le Maroc notamment dans le domaine de l’eau.

Ce résultat s’inscrit parfaitement dans le cadre de la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI qui a fait de la coopération africaine une priorité nationale, a-t-il souligné.

L’assemblée générale de l’AAE a été une occasion pour examiner les moyens permettant de relever les défis liés à l’accès à l’eau potable et le développement des infrastructures d’assainissement, a par ailleurs, fait savoir El Hafidi, notant à cet égard que les avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la généralisation de l’accès à l’eau potable ont attiré l’attention de l’ensemble des pays membres de l’Association qui ont fait part de leur souhait de tirer profit de la grande expérience développée par le Royaume à travers les années.

Il a rappelé à cet égard, que le Maroc qui a construit la première centrale de traitement d’eau potable en 1969 à Bouragreg, va mettre en service prochainement une autre centrale à Oum Azza, ajoutant que le Royaume dispose d’un laboratoire national accrédité à l’échelle internationale en matière de contrôle de la qualité d'eau.


 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages