A lire aussi

20-06-2018 09:49

Si la Selecão est un serpent…coupons-lui la tête

Hervé Renard et ses poulains le savaient et le savent désormais plus que jamais : tout se joue sur…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Mohamed Amekraz est le nouveau leader des jeunes militant du parti de la lampe. Une feuille de route est en cours de validation.

Le mouvement de renouvellement des instances dirigeantes du parti de la lampe continue, et cette fois il touche les jeunes. Un nouveau secrétaire national a été élu à l’issue du 6éme congrès national du Parti de la justice et du développement (PJD) , en l’occurrence Mohamed Amekraz qui succède à Khalid Bouqarii, dont le mandat est arrivé à échéance. Le nouveau secrétaire national a été choisi au milieu de 5 autres candidats, et a obtenu 474 voix, suivi de Mohamed Taouil qui a obtenu 71 voix. Le congrès des jeunes a été surtout marqué par les discours prononcés par Sâad Eddine El Othmani (secrétaire général du parti) et Abdelilah Benkirane, et dans lesquels les deux leaders ont insisté sur l’unité du parti durant cette étape. «Il faut que les jeunes placent le PJD sur des bases solides. Les élections de 2021 verront la victoire du parti qui devra gagner la 1ére place», a indiqué El Othmani. Toujours dans cet esprit des composantes du PJD qui tentent de retrouver leur moral de vainqueur, Benkirane de son côté s’est montré optimiste quant à la réussite de la transition vécue actuellement par le parti et a appelé les jeunes militants à la vigilance «et à privilégier l’intérêt national». Avant de boucler cette étape cruciale, les interventions des leaders des jeunes ont mis en relief que «le nouveau secrétaire s’aligner sur la ligne du parti», comme l’a laissé entendre Bouqarii, ou encore «la nécessité de gérer les différences, et marquer que les jeunes font partie intégrante du parti». À l’issue de son élection, Mohamed Amekraz a tenu à marquer la continuité des actions des jeunes avec celles des autres instances décisionnelles au sein du parti de la lampe, et «que les jeunes du parti ne peuvent en aucun cas commettre des actions contraires au cadre du projet de réforme grandiose», que le parti entend mettre en œuvre avec ses alliés au sein de la majorité. À noter que si la participation au gouvernement a imposé un nouveau redéploiement pour les structures dédiées à l'organisation du parti depuis 2012, la question de la place des jeunes au sein du gouvernement reste posée avec acuité. La feuille de route des jeunes s'est contentée de fixer des objectifs modérés durant cette étape consacrée au rétablissement du revers subi après le chapitre du blocage. Malgré cela, les jeunes du parti disposent d’une visibilité par rapport à plusieurs échéances qui demandent l'achèvement de plusieurs chantiers lancés par les instances dirigeantes, que ce soit pour le redéploiement régional ou le renforcement de la communication du parti. Même si l'instance des jeunes n'est pas un organe décisionnel, l'on s'attend à ce que l'avis des jeunes, qui ont un quota de 20% des sièges du Conseil national, pèse durant cette phase.  

GCAM Engagés pour une citoyenneté accomplie

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages