A lire aussi

23-06-2018 09:08

Fès-Meknès : Les indicateurs dans le vert

La région a enregistré de bonnes performances dans le secteur du tourisme. À fin avril, les villes…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Lors d’une rencontre hier lundi avec les membres de son groupe parlementaire à la Chambre des représentants, le chef de gouvernement, Sâadeddine El Othmani, a annoncé que son gouvernement ne renoncera pas à la gratuité de l’enseignement.

Le secrétaire général du Parti Justice et Développement (PJD) réagit à la polémique qui a fait couler beaucoup d’encre dernièrement sur l’éventualité de restaurer un système payant pour les études supérieures. El Othmani a assuré dans ce sens que «les droits d’inscription ne concernent que les classes aisées».

Cette décision est le sujet d’un projet de loi-cadre sur l’enseignement qui sera soumis au vote des parlementaires dans les prochaines semaines, assure toujours Sâadeddine El Othmani lors de cette rencontre avec les élus PJDistes. Fervent défenseur de ce projet de loi, le chef de gouvernement a souligné que ce texte constitue «une révolution en matière de réforme de l’enseignement».

Par ailleurs, El Othmani a défendu ses «choix» décrits comme étant de «grandes concessions» par certains observateurs. Il est à souligner dans ce cadre que des parlementaires du PJD ont récemment exprimé leur intention de voter contre ce projet de loi. Pour enterrer le hache de guerre, des explications sur cette loi ont été inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre habituelle régulière avec les parlementaires de son parti.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages