A lire aussi

19-07-2018 15:11

L’ONEE instaure les tests psychotechniques pour ses recrutements

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable envisage la mise en place de tests…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une Afrique solidaire
Maroc

Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemass, dément catégoriquement avoir déposé plainte à l’encontre d’un membre de la Chambre des conseillers et de quatre journalistes.

C’est bien dans un communiqué paru sur le site du Parti Authenticité et Modernité (PAM) dont Benchemass est membre du Bureau politique que le démenti a été annoncé.

Benchemass, président de la deuxième Chambre du Parlement, a nié le dépôt de toute plainte à l’encontre de quatre journalistes ou d’un membre de la Chambre des conseillers, Abdelhak Hissane en l’occurrence. Ce dernier, accusé pour avoir divulgué un secret professionnel et participé à la publication d’information ayant trait à la commission d’enquête risque en vertu de l'article 14 de la loi organique 085.13 relative aux modalités de fonctionnement des commissions d’enquête parlementaires, à l’instar des journalistes. Les cinq accusés risquent alors des peines de prison allant d’un an à cinq ans, auxquelles s’ajouteraient des amendes allant de 1000 à 10.000 dirhams.

Le communiqué vient démontrer «la vérité» qui veut que Benchemass n’a fait que transmettre, comme son statut de président de la chambre des Conseillers le lui permet, le message qu’il avait reçu du président de la Commission au ministre de la Justice et des Libertés et qui appelle à l’ouverture d’une enquête sur la fuite d’informations confidentielles concernant les délibérations de la Commission. Ces dernières censées demeurer confidentielles en vertu de la loi  N°085.13 relative aux modalités de fonctionnement des commissions d'enquête parlementaires.

Aussi, le communiqué ajoute le respect que porte Benchemass a l’institution médiatique, notamment la presse, et sa conscience du rôle qu’elle joue pour asseoir le processus la démocratie dans le pays.

Dans ce sens, Benchemass, toujours à travers le communiqué, a fait part de sa conscience du droit des journalistes dans la recherche de l’information et sa diffusion dans un cadre légal.

 

 

 

 

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages