A lire aussi

15-06-2018 08:35

IQOS.. De nouvelles conclusions scientifiques attendues

Philip Morris International (PMI) annonce de « nouvelles conclusions positives de ses études de…
Rejoignez nous sur :
GCAM Engagés pour une Afrique solidaire
Maroc

 

Depuis plusieurs jours, certains organes de la presse nationale ont fait l’écho d’une information selon laquelle le gouvernement projetterait de publier un décret, qui octroie à la CGEM une zone de 70 hectares dans la région de Laâyoune-Boujdour Sakia El Hamra. Le but de cet octroi de terrain est de réaliser une zone franche d’exportation. Suite à ses informations qui commençaient à prendre de l’ampleur, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a démenti catégoriquement ces informations. Elle affirme que l'organisation patronale n’a bénéficié d'aucune zone de 70 hectares dans cette région, indique un communiqué de la confédération.

«La CGEM tient à informer ses membres et l’opinion publique qu’elle n’a bénéficié d’aucune parcelle à cet effet et qu’elle n’en a pas fait la demande, ni auprès du Gouvernement, ni auprès des autorités locales de la région» peut-on lire dans le communiqué.

La Confédération précise avoir mené, en mars 2015, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales régionales, «une initiative solidaire, citoyenne et responsable de mobilisation des investissements au profit des régions du Sud», ayant permis de générer 6,18 milliards de dirhams d’investissements concrets et de créer 13.109 emplois.

Dans le cadre de cette initiative, la CGEM avait attiré l’attention sur le retard pris dans la réalisation de la 2ème phase de la zone industrielle d’El Marsa à Laâyoune qui devait accueillir des investissements projetés par des entrepreneurs de différentes régions. Le patronat considère que cette 2ème phase aurait été confondue «de bonne foi» par certains organes de presse.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages