A lire aussi

19-06-2018 13:20

Maroc-Côte d’Ivoire : Le Souss et San Pedro renforcent leur coopération

Constituée d’une vingtaine d’opérateurs économiques, d'élus et de chefs d’entreprises, cette…
Rejoignez nous sur :
Maroc

 

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient de publier son bilan 2017 et son plan d’action pour 2018. Globalement, la DGSN compte poursuivre la politique de modernisation et de moralisation des services de sûreté dans l'ensemble des régions du Maroc.


Pour ce qui est des projets programmés au titre de 2018, les services de sûreté comptent mettre en place un système informatique pour la gestion des appels de secours émis par les citoyens via le numéro 19.
En plus de la généralisation du système de collecte des données biométriques dans les missions diplomatiques et consulaires à l’étranger, à travers la connexion de 5 nouveaux consultas afin d’accélérer l’établissement des documents identitaires des membres de la communauté marocaine établis à l’étranger.
Il s’agit aussi de la remise de 5.000 caméras portables aux éléments de police en vue de filmer les interventions et réprimer les infractions routières, selon le communiqué de la DGSN.

La DGSN qui va mobiliser les ressources humaines et logistiques nécessaires aux unités mobiles de la police de secours, lesquelles devront voir le jour prochainement ainsi que les districts de police que la DGSN compte inaugurer dans la ville de Rahma à Casablanca, à Imzouren, Beni Bouayach et Hay Ryad à Rabat, outre un commissariat régional de police à Ajdir et un commissariat spécial au port de Larache.


Au titre de l’année prochaine également, la DGSN compte construire un centre d’estivage à Moulay Bousselhem. Construire une école de formation policière à Fès et entamer la construction de 11 nouveaux édifices, dont 4 dans les provinces du sud du royaume répondant à des normes architecturales et de sécurité modernes.
Il est également prévu de poursuivre la création des brigades régionales d'intervention et de recherches, la généralisation des forces anti-émeutes au niveau de toutes les unités mobiles pour maintenir l’ordre public.


La mise en place d'une application informatique pour gérer les rapports et les plaintes contre les fonctionnaires de police.

La DGSN prévoit également la création d’un laboratoire d’expérimentation et de contrôle des produis textiles (uniformes), le renforcement des équipes équestres et des chiens policiers, outre le lancement de la construction du nouveau complexe qui abritera les services centraux de ladite direction.


La DGSN prévoit aussi la généralisation, très prochainement, du nouvel uniforme aux fonctionnaires de police relevant de la Direction de la sécurité des palais et résidences royaux.


En outre, l'Inspection de la santé de la sûreté nationale est actuellement en train de mettre en place un centre de diagnostic médical à Rabat, dans le cadre du deuxième niveau des prestations médicales au profit de la famille de la sûreté nationale qui verra le jour en 2018.

GCAM Monde rural

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages