A lire aussi

21-11-2017 11:17

Arrestation à Melilla d’un recruteur de Daech

La police espagnole a arrêté, mardi dans le préside occupé de Melilla, une personne de nationalité…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise au Maroc a présenté le savoir-faire belge afin de développer les échanges commerciaux entre les deux royaumes.

Le Maroc est le 44e client de la Belgique dans le monde, avec des exportations belges vers le Maroc d’une valeur de 9,2 MMDH. Le Maroc est, de son côté, le 60e fournisseur de la Belgique, les échanges commerciaux du Maroc vers le plat pays sont d’une valeur de 3,3 MMDH. Ces échanges donnent lieu à une balance commerciale entre les deux pays excédentaire pour la Belgique de 5,5 MMDH. La Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise au Maroc veut «épauler les opérateurs économiques des deux pays dans un cadre propice, tout en leur garantissant un réseau d’affaires fiable». Les marges de progression entre les deux pays sont importantes, surtout dans le cadre d’une coopération plus large dans les espaces économiques africain et européen.

Le savoir-faire belge
«La Belgique est très présente au Maroc dans le domaine de la coopération internationale. Notre présence économique au Maroc est également importante à travers ce qui se fait de mieux en Belgique. Cette coopération gagnerait à être renforcée», recommande Marc Trenteseau, ambassadeur de la Belgique au Maroc

Le diplomate belge veut capitaliser sur «le pôle de croissance qui se développe entre Tanger et Essaouira». Pour atteindre cet objectif, l’ambassade belge organise la «Semaine belge au Maroc» du 13 au 17 novembre 2017. Dans le cadre de cet événement, la CCBLM a organisé le «Made in Belgium», événement composé d’un séminaire de présentation des opportunités d’investissement et une d'exposition des entreprises installées au Maroc.
Edwin Sluismans, président de la CCBLM, a invité un nombre d’entreprises belges membres de la chambre pour «montrer le savoir-faire belge», souligne-t-il. Cette exposition des produits et des services belges a mis en avant une dizaine de sociétés faisant partie des 300 membres de la chambre commerciale.

Pour sa part, le séminaire d’experts a mis l’accent sur les aides publiques, les outils de financement et le cadre juridique au Maroc et en Belgique. Daniel Libin, juriste belge basé à Casablanca, a rappelé que «l’intérêt du marché belge est qu’il ouvre des horizons sur toute l’Europe. De même pour le marché marocain, qui peut être une plateforme pour les entreprises belges vers toute l’Afrique».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages