A lire aussi

14-11-2017 18:31

La photo du roi au Qatar, une « fake news » selon Yassir Znagui

Les internautes comme certains d’information ont diffusé une prétendue photo du roi Mohammed VI où…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les responsables de l’enclave multiplient les sorties appelant à une réduction drastique des porteurs marocains de fardeaux, cheville ouvrière du commerce frontalier. L’enclave privilégie désormais la promotion de son prochain mall.

Les passeurs qui œuvrent au transport des fardeaux entre Melilia et le reste du Maroc sont de plus en plus honnis par les autorités de l’enclave. Dans une déclaration à la presse, le préfet de Melilia, Abdelmalik El Barkani (photo), a fait part de son intention de réduire drastiquement le commerce transfrontalier au niveau du poste-frontière de Beni Ansar. Il s’agit de la principale porte d’accès pour les travailleurs s'adonnant à cette activité informelle, qui demeure toutefois bénéfique aux caisses de l’enclave. Sur les ondes de la radio locale Onda Cero, El Berkani a estimé que les passages frontaliers ne peuvent plus être exclusivement obstrués par cette activité commerciale. Selon le responsable, il n’est plus tolérable de laisser passer «de manière illimitée» les porteurs de colis. 

Le haut responsable de la ville a annoncé une nouvelle réunion avec les commerçants et tenanciers des entrepôts d’où sortent ces fardeaux, et ce afin de trouver une solution à cet engorgement aux frontières. Or, tout Melilia sait que les réunions n’apportent aucune solution à ce dossier.

Cependant, le PSOE croit savoir que la clé réside dans une meilleure coordination entre le Maroc et l’Espagne, pour garantir la fluidité des frontières. La section régionale du parti socialiste espagnol a rendu publique cette réflexion suite à une réunion  avec des représentants syndicaux des agents de la Guardia Civil et la police nationale. Selon la représentante du PSOE Sabrina Moha, les forces de l’ordre sont dépassées par les flux de passants, auxquels s’ajoute la surveillance de la clôture dressée contre les migrants irréguliers.

Le PSOE estime qu’un renforcement des effectifs est plus que nécessaire. Une opinion rejetée par  El Berkani qui considère que le manque de discipline et le non-respect des consignes des agents de la part des porteurs sont les responsables de cette situation de perte de contrôle aux frontières.   La multiplication des sorties du gouvernement du préside en faveur d’une réduction drastique du nombre de porteurs marocains trahit ses véritables intentions. Le méga centre commercial, premier du genre à Melilia, devrait être inauguré sous peu et les autorités veulent donner ses chances à ce projet en écartant les porteurs du chemin des futurs touristes. Le centre, qui  cible de 700.000 clients, vise la clientèle issue des régions limitrophes, notamment celle de Nador. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages