A lire aussi

11-12-2017 12:27

De gros chocs en huitième de CL

Ce matin, l'UEFA a effectué le tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions et de…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Après la décision du Comité central du parti du progrès et du socialisme (PPS) de rester au gouvernement, votée lors de la dernière réunion du Parlement du parti, l’ancien parti communiste se penche sur les noms à proposer. Les ministrables ne sont pas nombreux et ne devraient pas sortir du comité exécutif du parti.
Les noms proposés viendront remplacer les anciens ministres limogés, Nabil Benabdallah et El Houcine Louardi, or les candidats ne manquent pas. Anas Doukkali, directeur général actuel de l'ANAPEC et Abdelahad El Fassi, membre du bureau politique du PPS sont en concurrence pour remplacer Benabdellah à l’Habitat, mais rien ne leur semble acquis car, Abdellatif Ouammou, conseiller parlementaire et membre du Bureau politique, convoite le poste.
Pour la Santé, plusieurs noms se démarquent. Said Fekkak, directeur de la Fondation Hassan II pour la promotion des œuvres sociales au profit du personnel du secteur public de la Santé, Abderrahim Bensar, chef de cabinet d'El Houcine Louardi au ministère de la Santé et Rachid Rokbane, ancien président du groupe parlementaire du parti sont pressentis pour remplacer leur mentor. «La dernière réunion du comité exécutif a tranché les noms des ministrables mais ne les a pas encore proposés au comité central», nous confirme Adil Jouhari, membre du Comité central du parti du livre.
Une fois la liste des propositions des ministrables votée par le Parlement du PPS, c’est le secrétaire général, Nabil Ben Abdellah, qui pilotera les négociations avec le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani. Ce dernier présentera ces propositions au souverain, dès son retour des pays du Golfe, nous a révélé une source auprès dudit parti.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages