A lire aussi

21-09-2018 14:21

Les diplomates, nouveaux apporteurs d’affaires

Développer les partenariats, attirer les investissements, promouvoir l'attractivité du pays. Ce…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Lors d’un déplacement la semaine dernière à Washington, Ilyas El Omari, le président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a réussi une nouvelle sortie de piste.

 Représentant sa région lors des journées marocaines à Washington, El Omari a déclaré devant un parterre d’hommes d’affaires et de journalistes américains : « si les grandes puissances économiques n'apportent pas l'aide nécessaire au Maroc, le pays risque de basculer dans un scenario catastrophique similaire à celui de certains pays du Moyen-Orient ».

 Une déclaration qui sonne faux surtout qu’El Omari était censé vendre le Maroc et les avantages qu’il offre aux investisseurs américains.

 Lors de cette rencontre organisée par le Réseau des marocains des Etats-Unis, Moncef Belkhayat, vice-président de la région de Casablanca-Settat, qui participait également à cette journée, a eu toutes les peines du monde pour traduire les paroles d’El Omari, en prenant la peine de les édulcorer.

 

 

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages