A lire aussi

13-12-2017 16:22

L'expansion de l'offre audiovisuelle marocaine, une préoccupation principale

L'expansion de l'offre audiovisuelle marocaine constitue une préoccupation principale de la Haute…
Rejoignez nous sur :
Maroc


Faute d’accréditation, le reporter du « Guardian », Saeed Kamali Dehghan, qui s’est rendu à AL Hoceima pour réaliser un reportage sur le Hirak du Rif a été expulsé jeudi du Maroc.

 

Les autorités locales de la ville d’Al Hoceima ont interpellé, mercredi soir, un journaliste du quotidien britannique « The Guardian », qui a été transféré, durant la nuit du mercredi à jeudi, à Casablanca où il a été contraint jeudi de prendre un avion à destination de Londres.

Saeed Kamali Dehghan qui s’est rendu, pour la première fois sur terre africaine, pour couvrir le «Forum Women in Africa» qui s’est tenu du 26 au 27 septembre, a décidé de partir à Al Hoceima pour réaliser un reportage sur le Hirak.

Chose qu’il n’a pas pu accomplir quoiqu’il a pu rencontrer plusieurs figures du mouvement de contestation comme El Mortada Iamrachen et Nawal Benaissa avec qui il a noué le contact avant même son arrivée à Al Hoceima.

L’interpellation du journaliste a été révélée par le reporter indépendant, Imad Stitou. Celui-ci a tweeté que « des policiers, en civil, ont interpellé le reporter d’origine iranienne vers 20 h, mercredi, avant de procéder deux heures après, à son transfert à Casablanca».

Son arrivée à Londres a été confirmée par le «salafiste leader du Hirak», El Mortada Iamrachanen,  a pour sa part confirmé, jeuid en fin d’après midi, l’arrivée du journaliste à Londres.

Sur son mur Facebook on pouvait lire : « le journaliste du Guardian vient d’arriver à Londres». El Mortada a, auparavant, indiqué qu’il a rencontré le reporter dans le cadre de son reportage et organisé une autre rencontre avec Nawal Benaissa , mercredi, à Al Hoceima. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages