A lire aussi

16-11-2017 12:24

Le Delicatessen Italien s'expose au Maroc

Du 20 au 26 novembre prochains, la cuisine italienne fait son show au Maroc. C’est ainsi que la «…
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’OCP a renforcé sa position de leader au premier semestre de l’année 2017, affichant un chiffre d’affaires en nette amélioration par rapport à la même période de 2016 et réalisant une marge d’EBITDA supérieure à la moyenne de l’industrie. Les détails.

Pour le premier semestre 2017, le chiffre d’affaires était de 23 152 millions de dirhams contre 21 656 MAD au premier semestre de 2016. Ainsi, L’EBITDA s’élevait à 5 908 millions de dirhams, demeurant stable par rapport au montant de 5 916 millions de dirhams pour la même période l’an dernier, résultant en une marge d’EBITDA de 26 %. Le programme d’investissement a été respecté, avec un montant total des dépenses de 7 434 millions de dirhams.

Concernant le second trimestre 2017, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre s’établissait à 11 751 millions de dirhams, en comparaison avec un total de 11 279 millions de dirhams au trimestre équivalent lors de l’exercice précédent et à 11 401 millions de dirhams au premier trimestre de 2017. L’EBITDA était de 2 687 millions de dirhams contre 3 023 millions de dirhams au second trimestre de 2016 entraînant une marge d’EBITDA de 22 %.

Pour les résultats opérationnels et financiers du premier semestre 2017, le chiffre d’affaires a progressé de 7 % par rapport à l’année dernière pour s’établir à 23 152 millions de dirhams. L’augmentation a été soutenue par une croissance de 28 % des revenus de la roche et de 17 % des revenus des engrais reflétant une augmentation des volumes de vente de tous les produits et compensant la baisse des prix enregistrée.

Au cours de la période, les ventes à l’international d’OCP ont atteint des niveaux records, en raison de la forte demande de produits premium sur le marché africain dans lequel OCP a vu ses ventes progresser dans toutes les régions et vers lequel les exportations ont augmenté de 44 %.

La marge brute s’élevait à 15 124 millions de dirhams contre 14 440 millions de dirhams un an plus tôt en raison de l’augmentation des volumes exportés et de la baisse des prix des matières premières.

L’EBITDA a été de 5 908 millions de dirhams, stable par rapport à 5 916 millions de dirhams pour la même période en 2016. La marge d’EBITDA était de 26 %, légèrement inférieure au niveau du premier semestre 2016 (27 %) en raison de l’impact du recul des prix du phosphate dont l’effet surpasse ceux liés à la baisse des coûts des matières premières et de l’augmentation des volumes de vente de roche et d’engrais.

Les investissements en hausse

Les coûts de production poursuivent leur amélioration grâce à la montée en puissance du pipeline, qui a entraîné des économies de coûts totaux de 807 millions de dirhams au premier semestre de 2017 contre 436 millions de dirhams pour la même période lors de l’année précédente.

Le résultat d’exploitation pour le premier semestre 2017 était de 3 094 millions de dirhams contre 4 073 millions de dirhams en 2016. Ce recul s’explique principalement par la mise en service de nouvelles installations et les coûts d’amortissement y afférents.

À fin juin 2017, en matière des bilans et flux de trésorerie, le compte de trésorerie et équivalents était de 3 997 millions de dirhams. La dette financière nette était de 42 896 millions de dirhams et le ratio de la dette financière nette/EBITDA était de 3,45 au 30 juin 2017.

Le chiffre d’affaires du second trimestre a augmenté de 4 % pour s’établir à 11 751 millions de dirhams contre 11 279 millions de dirhams pour la même période de l’exercice précédent. Comparé au premier trimestre, celui-ci enregistre une amélioration de 7 %. La marge brute s’est accrue pour atteindre à 7 645 millions de dirhams contre 7 471 millions de dirhams au second trimestre de 2016.

L’EBITDA au deuxième trimestre s’élevait à 2 567 millions de dirhams, contre 3 023 millions de dirhams pour la même période de l’exercice précédent. Le résultat d’exploitation du deuxième trimestre était de 1 193 millions de dirhams contre 1 685 millions de dirhams au deuxième trimestre de 2016. Les performances financières du second trimestre sont impactées des mêmes facteurs que ceux du premier semestre.

L’année 2017 représente un tournant marquant pour OCP. La première phase du programme d’investissement s’achève, ce qui permettra d’augmenter considérablement les capacités de production d’engrais et d’exportation de roche tout en générant des gains importants d’efficacité opérationnelle.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages