A lire aussi

21-11-2017 09:53

Commerce extérieur : Le déficit atteint 154,4 MMDH

Les résultats préliminaires des échanges extérieurs au titre des dix premiers mois de l’année 2017…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le roi Mohammed VI a présidé, samedi au palais à Casablanca, une nouvelle causerie religieuse du mois sacré de Ramadan. Amany Burhaneddin Lubis, la présidente du Conseil indonésien des oulémas pour les Affaires de la femme, de la jeunesse et de la famille a animé cette causerie.

La causerie a traité  du thème de « l'édification de la civilisation islamique entre genèse avérée et renouveau escompté ».

La conférencière a rappelé que la migration du prophète fut un important point de bascule dans l’Histoire de l’Islam ayant marqué le début de l’édification concrète de l’Etat à Médine. Cet édifice  fondé sur la fraternité et la consécration de la coexistence, aussi bien entre les musulmans qu’avec les autres confessions de Médine, donnant ainsi à voir le meilleur modèle dans l’histoire de l’Humanité.

Amany Burhaneddin a considéré que la consécration de la fraternité entre les Muhajirine et les Ansar constitue de ce fait la meilleure manifestation de la justice humaine et morale de l’Islam, dès lors que les émigrants ont abandonné derrière eux terres et fortunes, alors que les partisans, des gens aisés par leurs plantations, leurs biens et leurs métiers, ont volé à la rescousse de leurs frères, tant et si bien que nombre de versets coraniques ont magistralement magnifié ce comportement altruiste.

A Médine, les Juifs avaient leur religion comme les musulmans la leur et le Prophète a fait établir « le Document de Médine » pour faire la part des choses entre les musulmans et les autres habitants juifs et païens de Médine, a-t-elle relevé.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages