A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Maroc
Salaheddine Moutacharif, le fondateur de la plateforme M'Sroufy

Salaheddine Moutacharif, un étudiant en 5e année de génie mécanique à l’Université internationale de Casablanca (UIC) et représentant de l’université auprès de la Clinton Global Initiative University, a récemment lancé M’Sroufy, une plateforme qui met en lien étudiants et employeurs pour l’emploi à temps partiel. L’objectif s’étant d’offrir un moyen de lutter contre le désengagement scolaire et créer un moyen d’emploi partiel pour les étudiants.


«Parce que les universités ne sont pas accessibles dans toutes les régions du Maroc, et que les parents ne peuvent pas toujours se permettre de payer les frais de scolarité, un grand nombre de jeunes des régions rurales et des petites villes doivent travailler pour financer leurs études secondaires», souligne Moutacharif. «Or, beaucoup sont contraints d’arrêter en raison de la faiblesse des offres disponibles ou de leur inadaptation au calendrier universitaire», poursuit-il.


S’adressant principalement aux jeunes diplômés du cycle secondaire, issus de familles pauvres et vulnérables dans les zones isolées du Maroc. M’Sroufy leur offre donc l’opportunité de bénéficier d’emplois à temps partiel ou d’opportunités de freelance, afin de financer leurs études.


«Avec M’Sroufy, nous poursuivons plusieurs objectifs qui rejoignent les convictions et valeurs portées par l’UIC, notamment améliorer les compétences professionnelles des étudiants et adapter ces compétences aux besoins du marché et instaurer la culture de l’emploi à temps partiel pour favoriser l’employabilité des jeunes au Maroc», a ajouté Salaheddine Moutacharif.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages