A lire aussi

20-09-2017 19:00

Code du travail : Les dix propositions du patronat

La réunion tenue par le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani, avec une délégation de la CGEM…
Rejoignez nous sur :
Maroc

«Nous n’avons pas le sentiment d’un relâchement de la part du Maroc en matière d’application des accords le reliant avec l’Espagne en matière de contrôle des flux migratoires». C’est par ces mots que le préfet de Sebta, Nicolas Fernandez, a rassuré à propos des récents assauts vécus à l’enclave.

Dans un entretien accordé au quotidien espagnol Abc, le responsable sebti a souligné que des assauts ont été avortés par le royaume, regrettant toutefois que «les moyens ne sont pas toujours disponibles pour faire face à des actions» du genre. Selon le représentant du gouvernement de Madrid à Sebta, il est nécessaire de revoir le système d’anti-intrusion mis en place et faire appel aux drones pour améliorer la visibilité et traquer le mouvement des candidats à l’immigration irrégulière. Le responsable Sebti a souligné aussi qu’il est important de renforcer les « défenses passives » pour empêcher que des groupements s’approchent du périmètre frontalier.

Selon le média espagnol, un comité mixte sur la migration se réunira en mai pour faire une évaluation de la situation actuelle. Ledit comité ne s’est pas réuni depuis 2012, note le quotidien ibérique.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages