A lire aussi

19-09-2017 10:18

New York : Le Prix de la Reconnaissance spéciale du leadership attribué au roi Mohammed VI

La Coalition mondiale pour l'espoir (The Global Coalition for Hope) a attribué au roi Mohammed VI,…
Rejoignez nous sur :
Maroc

L’USFP tient mordicus à entrer au gouvernement. Le parti de la rose n’entend pas se contenter de la précieuse présidence de la chambre des représentants bien que le chef de gouvernement désigné Abdelilah Benkirane ait brandi le veto contre la participation des héritiers de Abderrahim Bouabid au gouvernement.

Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi au siège du parti à Rabat, le premier secrétaire de l’USFP a encore une fois sorti l’artillerie lourde contre Abdelilah Benkirane l’accusant d’être à l’origine du blocage.

«Le chef de gouvernement désigné ne détient pas la majorité et il est ainsi appelé à écouter les partenaires politiques au lieu de les dénigrer. Il doit réviser sa position. La question n’est pas entre les mains de Benkirane à lui seul. Il veut reconduire la majorité sortante alors que deux de ses composantes ont un autre avis », dit le chef de file des ittihadis.

Cinq mois après les élections législatives, aucune issue pour la formation de l’exécutif ne pointe à l’horizon. Chaque partie campe sur ses positions.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages