A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Maroc

L'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa a remis jeudi soir à Paris une décoration décernée par le roi Mohammed VI au député et ancien ministre français Luc Chatel en reconnaissance à son engagement pour le développement des relations franco-marocaines.

Chatel, président du groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale, a ainsi été décoré des insignes du commandeur du wissam Al Alaoui.

S’exprimant lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités marocaines et françaises dont Ahmed Reda Chami, ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Benmoussa a souligné que Chatel est un grand ami du Maroc qui a toujours œuvré à la fois, en tant que ministre, ou que député à l’intensification des relations entre la France et le Royaume du Maroc, rappelant son parcours politique particulier et son expérience professionnelle, notamment dans le domaine économique et de l’entreprise.

Le diplomate marocain a également rendu hommage au travail remarquable du groupe d’amitié
France-Maroc à l’Assemblée nationale, présidé par Chatel, et sa mobilisation pour consolider davantage les relations entre les deux pays.

Pour sa part, Chatel s’est dit très honoré de recevoir cette distinction royale, faisant savoir qu’il a, à la fois un engagement personnel et politique pour le Maroc.

Le député français, qui a dédié cette décoration royale à tous ceux qui œuvrent au rapprochement entre les deux pays, a exprimé son admiration pour le Maroc, son paysage naturel, sa population chaleureuse, sa culture ainsi que sa modernité à la faveur de plusieurs projets dont le port Tanger Med et la Centrale solaire de Ouarzazate.

Évoquant son engagement politique au Maroc, Chatel a rappelé ses échanges fructueux avec les membres du gouvernement marocain lorsqu’il occupait des postes ministériels en charge notamment du Tourisme, de l’Industrie ou encore de l’Éducation nationale.

Il a également mis l’accent sur l’importance des relations économiques bilatérales à travers la présence d’un grand nombre d’entreprises françaises au Maroc, ainsi que des échanges entre les deux peuples, insistant sur l’importance de la diplomatie parlementaire dans la consolidation de cette dynamique.

Abordant la question du Sahara, le député français a souligné que la voie que propose le Maroc, à savoir l’initiative d’autonomie, est «la seule solution possible» à même de résoudre le conflit.

Il a en outre salué la stratégie menée par le Maroc sous l’impulsion du roi Mohammed VI, plus particulièrement en Afrique, se réjouissant du retour du royaume du Maroc à l’Union africaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages