A lire aussi

22-03-2017 21:00

Melilia : Les imams marocains non grata

Les musulmans de l’enclave accusent le gouvernement local d’entraver le transit des imams mandatés…
Rejoignez nous sur :
Maroc

La décision est tombée comme un couperet. Le ministère de l’Intérieur a décidé la fermeture des établissements scolaires relevant du groupe «Mohamed Al-Fatih» dans un délai d’un mois. Le ministère a pris cette décision suite à des investigations autour de ces établissements qui ont démontré qu’il dispensent un enseignement répandant des idées contraires aux principes du système éducatif et religieux marocain.

Pour rappel, lors d’une conférence de presse organisée par l’ambassade de Turquie au Maroc à Rabat lundi 1er août dernier, l’ambassadeur turc, Ethem Barkan, a demandé implicitement de fermer les écoles dites turques, liées au mouvement Gülen, accusé d'avoir fomenté le coup d’État de juillet.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages