A lire aussi

18-11-2019 14:15

La Corée du Nord dit non à un sommet avec les États-Unis

La Corée du Nord «n'est plus intéressée» par des sommets avec les Etats-Unis si Washington…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Quelles sont les modalités à mettre en place pour l’exercice de la liberté d’expression et la liberté de la presse au Maroc ? Quelle relation y a-t-il entre la liberté d’expression, la liberté de la presse avec la question de la démocratie et les droits de l’Homme ? Comment peut-on garantir le droit à l’accès à l’information ? Telles ont été, entre autres, les questions ayant été au centre des débats du premier forum national, organisé les 24 et 25 à Kénitra sur «la presse, les médias et les questions des droits de l’Homme». En marge de cet événement, organisé par le Forum marocain pour la démocratie et les droits de l’Homme, à l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme autour du thème «la liberté de la presse et la situation du journalisme, cinq ans après la Constitution de 2011», les participants à cette rencontre n’ont pas manqué d’apprécier l’opportunité offerte après l’adoption de la nouvelle Constitution, notamment dans le domaine du respect des droits, des libertés et de la gouvernance.

Cependant, a-t-on affirmé, plusieurs indicateurs demeurent inquiétants, notamment sur le plan législatif. Ainsi, en l’absence d’une loi relative au droit à l’accès à l’information, les journalistes marocains seront toujours confrontés à plusieurs obstacles dans l’exercice de leur métier d’informer. Sur le terrain, les sources d’information ne sont toujours pas faciles d'accès pour un grand nombre de journalistes, est-il souligné, lors de ce Forum, qui s’est poursuivi en plusieurs ateliers. Cet évènement, qui a vu la participation d'un parterre de journalistes et acteurs dans les domaines des médias et des droits de l'Homme, vise d’ailleurs à approfondir le dialogue constructif et responsable afin de parvenir à des recommandations et propositions en vue de consolider le processus démocratique et prévoir des garanties juridiques à même de promouvoir la presse et les médias.

Dans le cadre de la Journée international des droits de l’Homme, notons-le, le Prix annuel du Forum marocain de la démocratie et des droits de l’Homme a été décerné au bâtonnier Abderrahim Jamaï. Depuis des années, celui-ci œuvre sans relâche pour la promotion de la liberté d’expression et de la presse, ainsi que pour des valeurs humaines, y compris les initiatives contre la peine de mort et l’amélioration des conditions de détention dans les prisons. L’avocat est également réputé pour ses actions courageuses portant sur la lutte pour «une véritable démocratie» au Maroc, laquelle exige la réforme du système judiciaire et la séparation des pouvoirs, souligne un communiqué du Forum marocain pour la démocratie et les droits de l’Homme. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages